« Je filme le métier qui me plaît »

Un concours 2020 très agricole


TNC le 26/06/2020 à 15:04
L'objectif de ce concours : faire découvrir des métiers méconnus, qui « souffrent d'idées reçues ou qui ne font pas toujours envie ». (©Euro-France Médias)

L'objectif de ce concours : faire découvrir des métiers méconnus, qui « souffrent d'idées reçues ou qui ne font pas toujours envie ». (©Euro-France Médias)

3 Claps d'or, 6 d'argent, 17 de bronze et 2 mentions spéciales : cette année, le secteur agricole est particulièrement représenté dans le palmarès du concours « Je filme le métier qui me plaît ». Autre spécificité : une remise des prix virtuelle diffusée sur Youtube à cause du coronavirus, avec lauréats, jury, organisateurs et partenaires en visio.

Cette année, plus de 85 000 jeunes ont participé au concours « Je filme le métier qui me plaît », en présentant dans une vidéo de 3 min des professions qu’ils veulent faire connaître, qui « souffrent d’idées reçues ou qui ne font pas toujours envie » de prime abord. Une initiative, placée sous le haut patronage des ministères de l’éducation nationale, du travail et de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et qui s’inscrit dans un projet pédagogique mené par plus de 11 000 enseignants. L’objectif : aider les élèves à choisir leur orientation professionnelle, grâce à des reportages ou témoignages « filmés par les jeunes pour les jeunes », directement sur le terrain de manière dynamique et ludique. D’ailleurs, les films sont regroupés dans une vidéothèque de l’orientation, parcoursmetiers.tv, où sont aussi disponibles des informations sur différentes professions.

À propos de l’édition précédente : « Clap de diamant » pour un film sur le métier d’apiculteur

Inspiré des Oscars

L’opération, qui s’inspire du monde du cinéma, ressemble aux Oscars avec plusieurs catégories, parrainées chacune par un partenaire et jugées par un jury spécifique. L’une d’elle, « Agriculture et Territoires », parrainée par le Crédit Mutuel, est réservée au secteur agricole. Pour cette 13e édition, elle a rassemblé 266 projets pour 103 vidéos réalisées (en raison de la crise sanitaire). Le jury, composé de représentants du Crédit Mutuel, de l’Académie d’agriculture de France, de l’enseignement agricole (Cneap et MFR) et d’agriyoutubeurs connus tels que David Forge et Gilles VK, a d’ailleurs eu du mal à départager les concurrents, qui ont tous fourni un travail de qualité. Autre catégorie en lien avec l’agriculture, sous le parrainage de l’Aprodema (Association pour la promotion des métiers et des formations en agroéquipement) : « L’agroéquipement, la technologie au service de la nature ».

Plus d’infos sur ce concours : Filmer les métiers et formations agricoles qui vous plaisent

Ainsi, l’agriculture est également très présente dans le palmarès avec :

  • 3 Claps d’or : responsable d’un magasin de producteurs, conducteur(.rice) d’engins agricoles, vigneron(.ne).
  • 6 Claps d’argent : éleveur(.euse), agent de maintenance des matériels agricoles, mécanicien(.ne) agricole (x 2), maréchal-ferrant et paysagiste.
  • 17 Claps de bronze : agriculteur(.rice) (x 6), éleveur(.euse) (x 3), conducteur d’engins agricoles, ouvrier(.ère) agricole, fromager(.ère),  viticulteur(.rice), pisciculteur(.rice), ingénieur agroalimentaire.
  • 2 mentions spéciales : vétérinaire, métier équin.

Les métiers d’agriculteur(.rice) et éleveur(.euse) : 1/3 des récompenses agricoles.

Ni strass ni paillettes avec le Covid-19

Comme aux Oscars, les résultats sont dévoilés lors d’une grande cérémonie officielle, se déroulant souvent pour ce concours, organisé par LeCanaldesMetiers.tv et Euro-France Médias, dans le célèbre cinéma parisien Le Grand Rex, avec salle comble, tapis rouge, discours solennels, hordes de journalistes pour photographier et interviewer ces jeunes « espoirs » du monde du travail de demain, vêtus pour l’occasion de leur plus beau costume ou robe de soirée. Mais pas de strass et paillettes malheureusement en 2020 en raison du Covid-19. À la place : une remise des prix virtuelle diffusée, en direct, sur la chaîne Youtube « Parcours Métiers ». Via l’outil de visioconférence Zoom, les parrains ont malgré tout pu féliciter les lauréats. 30 000 jeunes environ se sont connectés en live sur Youtube et sur le site internet parcoursmetiers.tv, ou en replay les deux jours suivant la diffusion de l’émission.

Le message commun des stars présentes (dont Claude Lelouch, président du jury) : « Faites de votre vie un rêve, croyez en lui, travaillez uniquement pour cela et ne lâchez rien. » 

« Il y a tant de métiers, qu’il ne faut pas se précipiter dans un univers qui serait le miroir aux alouettes. (…) C’est pourquoi il faut connaître les coulisses des professions auxquelles vous souhaitez vous former ! », a conclu la journaliste Wendy Bouchard, présidente du jury du deuxième concours, « Je filme ma formation« , proposé pour la 4e année en parallèle pour faire découvrir les diverses voies conduisant aux professions qui recrutent et « attendent les jeunes », et ayant lui aussi fait l’objet d’une remise des prix à distance sur Youtube. En 2020, 10 000 jeunes ont participé à cet autre concours, encadrés par 1 650 formateurs. Sur 400 films présentés, 277 ont été sélectionnés.