Matières premières

L’ex-géant des matières premières Noble Group a fini sa restructuration de dette


AFP le 20/12/2018 à 15:03

Le négociant en matières premières Noble Group - coté à Singapour et dont le siège est à Hong Kong - a annoncé jeudi avoir terminé la restructuration de sa dette de 3,5 milliards de dollars, alors que l'entreprise en très grandes difficultés a failli disparaître.

Jadis une des plus importantes entreprises de courtage de matières premières dans le monde, le groupe Noble a dû vendre une grande partie de ses actifs pour survivre et rembourser sa dette.

La société a dû trouver un plan de restructuration qui soit approuvé par ses créanciers et des actionnaires mécontents tandis que les autorités financières de Singapour ont lancé une enquête le mois dernier sur des soupçons d’irrégularités comptables. « L’annonce de ce jour marque une étape importante pour la société » à l’issue d’un « processus long et parfois difficile », a souligné son président, Paul Brough, dans un communiqué. Une partie des actifs de la compagnie a été placée dans un nouveau holding. Et les créanciers détiennent désormais 70 % des parts de la nouvelle entité, contre 20 % pour les actionnaires et 10 % pour la direction.

Les actions de Noble ont été suspendues depuis l’enquête lancée le mois dernier. Et le régulateur de la cité-État a bloqué la reprise de la cotation à cause des inquiétudes sur ses finances. Accusé d’avoir surévalué ses actifs grâce à des manipulations comptables, le groupe Noble a vu sa valeur en Bourse s’effondrer.

Fondé en 1986 par l’homme d’affaires britannique Richard Elman, Noble valait 6 milliards de dollars en février 2015. La compagnie est d’une taille beaucoup plus modeste aujourd’hui, recentrée sur l’Asie et l’essentiel de son activité est constituée par le négoce de charbon.