Norme d'émissions polluantes

Les tracteurs Deutz-Fahr de la série 5 se conforment au Stage V


TNC le 04/06/2021 à 06:12
Deutz-Fahr apporte quelques modifications outre le passage au Stage V côté norme d'émissions polluantes. (©Deutz-Fahr)

Deutz-Fahr apporte quelques modifications outre le passage au Stage V côté norme d'émissions polluantes. (©Deutz-Fahr)

Deutz-Fahr fait évoluer ses tracteurs de la série 5 pour se conformer aux exigences de la norme Stage V, mais pas que. La marque en profite pour renforcer le niveau de confort et ainsi réduire la pénibilité du travail des éleveurs. Sans oublier la polyvalence de l'engin, essence même de la gamme.

Les tracteurs de la série 5 de Deutz-Fahr sont résolument des machines destinées à l’élevage. Le constructeur annonce ne pas s’être contenté de se conformer à la réglementation Stage V et en a profité pour améliorer les principales caractéristiques de sa machine.

Ainsi, la gamme compte cinq modèles, dont la puissance s’échelonne de 95 à 126 ch. L’éleveur a le choix parmi trois transmissions et peut en outre bénéficier de l’inverseur hydraulique et de la fonction Stop&Go.

Sous le capot, les nouveaux moteurs FarMotion 35 et 45 selon les modèles, développent davantage de couple et de puissance, et ce à faible régime pour limiter la consommation de carburant. Côté transmission, la fonction APS (Automatic PowerShift) enclenche automatiquement le rapport powershift le plus adapté à la situation. Si besoin, l’opérateur dispose d’un potentiomètre pour affiner le dispositif. 

Quatre régimes de prise de force proportionnelle à l’avancement

Quatre régimes de prise de force sont disponibles : 540, 540 Éco, 1 000 et 1 000 Éco. L’embrayage est un modèle multidisques à bain d’huile à commande électrohydraulique. La prise de force proportionnelle à l’avancement et son arbre de sortie indépendant outre la prise de force avant de 1 000 tr/min soulignent la polyvalence du tracteur.

L’angle de braquage du pont avant, la modulation d’intensité de l’inverseur, le système Stop&Go et la fonction de direction rapide SDD renforcent la maniabilité, même équipé du chargeur frontal. La marque offre un large choix de pneumatiques et de jantes : étroits, municipaux ou agraires… La plage de vitesse oscille entre 300 m/h grâce au super-réducteur et 40 km/h en pointe, vitesse maximale atteinte à un régime moteur économique pour limiter la consommation, les vibrations et le bruit en cabine lors des opérations de transport.

Relevage de 5,4 t à l’arrière et 2,1 t à l’avant 

Chaque travail peut être exécuté à l’enseigne de l’efficacité et de la sécurité. Outre l’efficacité de l’association du moteur FarMotion et de la transmission, l’hydraulique, le relevage et le système de freinage contribuent également à l’efficacité globale de la Série 5.

Le circuit hydraulique n’est pas en reste. La pompe fournit 90 l/min sur demande et alimente jusqu’à huit distributeurs arrières. La capacité du relevage arrière est de 5,4 t, 2,1 t à l’avant. Le frein de parking hydraulique HPB offre une puissance de freinage sans précédent, soit 250 % de plus que l’ancienne gamme. Sans compter que le tracteur perd moins de puissance et conserve ainsi 2 ch selon l’utilisation. 

Un tracteur connecté et géolocalisé

Enfin, question connectivité, le tracteur possède les mêmes caractéristiques que ses grands-frères. Il est relié directement à la ferme grâce au numérique et à la technologie SmartFarming Solutions. Le module CTM permet de connaître, en temps réel et depuis le bureau, les données de fonctionnement, la position, la consommation de carburant, la vitesse moyenne et les heures de service de l’engin. Idem si un code erreur ou une alarme retentissent.

Le confort n’a pas été délaissé : la cabine TopVision offre un environnement confortable et ergonomique. Les matériaux utilisés sont de qualité et l’opérateur bénéficie de toutes les fonctions à portée main. Sa structure à 4 montants rehausse la visibilité à 360°, tout comme les 12 phares de travail à Led qui éclairent les abords comme en plein jour. Sans oublier les phares de travail supplémentaires.