Vu sur Youtube

La moisson au féminin avec Elisa AgriPassion, future agricultrice


TNC le 30/07/2019 à 14:43

Elisa AgriPassion nous emmène dans son tracteur et nous fait vivre, en images, une journée de sa moisson 2019 via une vidéo publiée sur Youtube. Au programme ce jour-là : coupe des blés et pressage de la paille.

Il y a les agriculteurs qui proposent aux membres de leur famille, amis, voisins, et même à des concitoyens qu’ils ne connaissent pas via le site internet moissonneuse.fr, de faire un tour de moissonneuse-batteuse et de vivre un moment de moisson à leurs côtés. Quand d’autres, comme Élisa AgriPassion, se filment et postent leurs vidéos sur Youtube pour partager, en images, leurs chantiers de récolte avec leurs collègues de toute la France, voire de l’étranger. Un moyen également de montrer au grand public ce qu’est la moisson. Alors montons avec Élisa AgriPassion dans son tracteur pour une journée de récolte de blé.

« On a moissonné l’orge il y a deux semaines, 7 ha en tout, et ça a plutôt bien rendu », explique la jeune femme en introduction tout en listant l’ensemble du matériel mobilisé dans les champs (d’ailleurs, c’est apparemment la première vidéo dans laquelle elle fait entendre sa voix) : deux tracteurs, un Claas et le Massey 6465 qu’elle conduit, deux bennes, celle de la ferme, une Lambert 10 t, et la Jeantil 14 t de la Cuma et bien sûr la moissonneuse. Gros plan avant de démarrer sur la Claas Dominator 98, que l’exploitation a en Cuma avec un voisin et pilotée par papa. Le moteur ronfle, libérant quelques fumées, aussi rythmée que le défilé des images de ce jour de moisson.

On s’y croirait !

La batteuse pivote, comme au ralenti, pour attaquer la première parcelle et bien positionner la coupe. Puis zoom sur les peignes qui tournent, les épis passant dedans, les menues pailles rejetées à l’arrière de la machine, les grains qui tombent dans la remorque au moment de la vidange, les bennes qui se remplissent jusqu’à ce qu’Élisa prenne la route, toujours au volant du MF 6465, pour aller livrer. Elle manoeuvre avec prudence mais assurance aussi, très concentrée, le regard balayant l’intégralité de son champ de vision et tournant régulièrement la tête vers la remorque, en particulier pour sortir de la parcelle.

Direction le silo où une file d’attelages tracteur-benne font la queue devant le pont bascule. On s’y croirait ! Les heures passent et la jeune agricultrice troque plusieurs fois sa remorque contre un round baller pour presser la paille tout juste déposée au sol. Cette opération aussi fait partie du travail de récolte. Puis, c’est le clap de fin sur un champ de blé non encore moissonné, une vue d’ensemble où Élisa nous invite à promener notre regard. La moisson n’est pas encore terminée…