Pulvérisation

Fini la dérive grâce aux buses Nanodrift d’Hardi ?


TNC le 26/04/2022 à 11:07
fiches_Hardi_Nanodrift_blue

Grâce à sa buse à injection d'air Nanodrift, Hardi promet de réduire la dérive de 90 %. (©Hardi)

Hardi promet de révolutionner la pulvérisation agricole grâce à sa buse Nanodrift faisant chuter de 90 % la drive des appareils quelle que soit leur marque. Sans compter la plus grande polyvalence de la buse, capable de travailler entre 1 et 6 bars.

Selon le résultats des tests menés par l’institut allemand JKI, la buse à injection d’air de Hardi baptisée Nanodrift pourrait révolutionner la pulvérisation agricole. Les chiffres parlent d’eux-mêmes avec 90 % de dérive en moins, le tout parfois avec des vents dont la vitesse est plus élevée. Autant dire que c’est l’environnement qui devrait en bénéficier !

Le constructeur danois prévoit de réduire aussi la nécessité de changer de buse pour traiter à une pression comprise entre 1 et 6 bars. De quoi gagner en polyvalence et être en mesure de répondre aux besoins des agriculteurs en matière de variation de vitesse d’application. Sans oublier le gain question temps de travail. Plus besoin de changer sans cesse de buses, c’est donc davantage de confort pour l’opérateur.

Moins de dérive mais aussi moins de bouchage

Autre avantage : l’absence de risque de bouchage, minimisé par la conception du jet. Et si toutefois de la saleté se faufile jusque-là, elle est plus facile à éliminer par le haut de la buse ! Si l’agriculteur opte pour l’option embout de couleur, il suffit de manipuler une unité, ce qui facilite le montage et le démontage des buses. Que l’engin soit équipé de rampes Twin ou conventionnelles, il profite du dispositif.

À souligner enfin que la buse Nanodrift n’est pas réservée exclusivement aux pulvérisateurs Hardi. Elle s’adapte au capuchon Hardi Iso ce qui la rend compatible avec la plupart des équipements disponibles sur le marché actuel. La technologie Hardi propose à tous de renforcer la précision de leur machine et de réduire drastiquement leur impact sur l’environnement.