Accord UE/Mercosur

« L’accord de la honte », dénonce Chenu (RN)


AFP le 01/07/2019 à 14:33

Le porte-parole du Rassemblement national Sébastien Chenu a vu lundi dans l'accord commercial signé entre l'Union européenne et les pays du Mercosur « l'accord de la honte », qui « va sacrifier l'agriculture française ».

« C’est l’accord de la honte car on nous le vend comme étant favorable à l’industrie sauf qu’on oublie de nous dire que cet accord va ruiner, tuer définitivement notre agriculture », a dénoncé le député RN sur Public Sénat. « C’est l’accord de la honte car il se fait sur le dos des agriculteurs français et le président de la République a choisi de sacrifier l’agriculture française », selon l’élu du Nord. Il a critiqué « le choix d’Emmanuel Macron » de le défendre, « car à partir du moment où on acceptait cet accord avec ces pays, on accepte le déversement sur notre territoire de 99 000 tonnes (de viande bovine) faites dans des usines à viande ».

L’Union européenne et les pays du Mercosur (Brésil, Argentine, Uruguay et Paraguay) ont annoncé vendredi s’être entendus sur un vaste traité de libre-échange, touchant près de 770 millions de consommateurs, qu’ils négociaient depuis 20 ans. Mais les critiques ont immédiatement fusé dans les rangs des agriculteurs européens, placés selon eux devant une concurrence déloyale, y compris de la part du nouvel eurodéputé macroniste Jeremy Decerle. Le vote des eurodéputés En Marche en faveur de cet accord « n’est pas acquis », a mis en garde lundi Pascal Canfin, soulignant que son impact sur les filières agricoles et l’environnement est dans la balance.