Massey Ferguson

18 000 tracteurs fabriqués à Beauvais chaque année d’ici 2023 ?


TNC le 21/01/2019 à 05:58
Massey Ferguson vient d'inaugurer son troisième site et annonce déjà le quatrième. (©TNC)

Massey Ferguson vient d'inaugurer son troisième site et annonce déjà le quatrième. (©TNC)

Massey Ferguson continue de développer son usine de tracteurs installée à Beauvais. Le jour de l'inauguration officielle du site "Beauvais 3", les dirigeants du groupe Agco ont annoncé leur intention de racheter le site voisin de 15,7 ha enclavé entre les trois sites. Froneri délocalise et cela arrange l'américain, qui espère augmenter la cadence et produire 18 000 tracteurs chaque année en France.

Le groupe Agco vient d’annoncer son intention de poursuivre les investissements sur son site de Beauvais (Oise). Le 16 janvier dernier, la marque a inauguré son troisième site, baptisé « Beauvais 3 ». 8 hectares de terrains et 30 000 m² de locaux. De quoi accueillir le centre logistique et stocker des composants de tracteurs, dont les moteurs. L’idée est de préparer les sous-ensembles avant de les rediriger vers la chaîne d’assemblage « Beauvais 1 » distante de quelques centaines de mètres. Les opérateurs de montage devraient gagner de l’espace et de l’efficacité.

4,5 ha de bâtiment supplémentaires

Le voisin Froneri, fabricant de desserts surgelés pour Nestlé, a annoncé la fermeture de l’usine le 10 octobre dernier. Depuis, les dirigeants des deux marques mènent des négociations en vue de la reprise du site. En cas d’acquisition, Massey Ferguson bénéficiera de 15,7 ha supplémentaires, dont 4,5 de bâtiments. Une surface nécessaire pour répondre à la demande croissante de tracteurs et le souhait de toujours plus de qualité. Par exemple, l’intégration d’opérations actuellement réalisées en externe comme les contrôles avant livraison. Sans oublier l’atelier de personnalisation, pour traiter les demandes spécifiques en dehors de la chaîne.

Le centre logistique stocke les moteurs pour préparer les kits d’assemblage et faciliter le travail sur la chaîne.(©TNC)

Question personnel, l’industriel mise sur la main d’œuvre qualifiée de Froneri. 79 des 317 salariés ont d’ailleurs déjà fait connaître leur volonté de poursuivre leur activité chez le tractoriste. Le groupe confirmera ainsi sa position de premier employeur du département. À moins qu’une autre proposition d’acquisition vienne à être formulée, l’usine, enclavée au milieu des trois sites Agco, devrait changer de mains dès 2020.

300 millions d’euros investis en six ans à Beauvais

Thierry Lhotte, vice-président et directeur général de la marque en Europe et au Moyen-Orient, a déclaré : « plus de 300 millions d’euros ont été investis à Beauvais depuis six ans. 14 gammes de tracteurs ont été lancées et 14 autres vont l’être d’ici 2023, conformément à notre plan de croissance à 5 ans nommé « MF Growing Together 5″ ». Objectif : produire 18 000 tracteurs/an pour répondre à la demande des agriculteurs.

La marque teste l’inventaire par drone pour suivre le stock de près de 20 000 références d’ici 2023. (©TNC)

L’achat permettra aussi à l’espace industriel d’être entièrement repensé en tant que centre d’excellence pour concevoir et fabriquer les tracteurs en donnant de l’espace aux équipes pour accroître la qualité, accélérer la recherche et développer l’innovation. Autre avantage : le bureau d’études et les achats, installé dans une zone confinée en dehors du site principal, seraient relocalisés. Bilan : le fabricant annonce plus de 300 embauches pour continuer à développer son industrie 4.0.