Élections européennes

Trois organisations appellent à tenir compte des besoins de la jeunesse rurale


TNC le 11/04/2019 à 18:33

Dans un manifeste commun publié pour les élections européennes, le Ceja, Rural youth Europe et Mijarc Europe, trois organisations européennes représentant les jeunes ruraux et agriculteurs, appellent les candidats et élus « à l’action pour tenir compte des besoins de la jeunesse rurale européenne ».

Trois organisations – le Ceja, Rural youth Europe et Mijarc Europe – ont dévoilé leur manifeste commun en vue des élections européennes à l’occasion du « Speed Dating des jeunes fermiers européens » organisé à Bruxelles. Visant à discuter les priorités et challenges pour les années à venir, cet événement rassemble jeunes fermiers, jeunes ruraux et candidats aux élections européennes.

« Les zones rurales sont et doivent rester des espaces de vie attrayants. Nos trois organisations européennes représentant les jeunes ruraux et les jeunes agriculteurs travaillent tout au long de l’année pour y parvenir. Avec ce manifeste, nous demandons que le Parlement européen nouvellement élu rejoigne nos actions et inclue les zones rurales dans leurs politiques », explique Claire Perrot-Minot, membre du Mijarc Europe.

Ainsi, il s’agit donc de sensibiliser les politiciens et les parties prenantes à l’importance de l’UE pour les communautés rurales, de mettre en évidence les défis auxquels celles-ci doivent faire face et d’y apporter des solutions concrètes. Le manifeste se concentre sur sept domaines clés : l’éducation, les investissements, le social, la santé, la connectivité, le changement climatique et l’organisation des communautés rurales.

« Ce manifeste est un appel à l’action pour garder à l’esprit les besoins des jeunes ruraux de l’Europe lors de futures discussions politiques. Les jeunes sont cruciaux pour maintenir les communautés rurales vivantes tout en fournissant une main-d’œuvre vitale aux campagnes européennes. Ce seront eux qui travailleront, qui investiront et préserveront l’environnement et les traditions des zones rurales dans les années à venir et ils ne peuvent pas être oubliés », déclare le président de la Ceja, Jannes Maes.

« Les jeunes ruraux deviennent de plus en plus conscients du rôle crucial qu’ils jouent dans les zones rurales. Mais cela ne suffit pas. L’Europe doit aussi être consciente de leur importance. Nous avons donc rédigé ce manifeste pour expliquer aux nouveaux députés pourquoi ils doivent avoir à l’esprit les exigences de la jeunesse rurale européenne dans leurs décisions politiques. Nous sommes l’avenir des zones rurales. Nous ne pouvons pas être oubliés, nous devons être entendus », ajoute Anja Mager, membre du conseil d’administration de l’organisation Rural Youth Europe.

À lire aussi : Réforme de la Pac – Le Ceja appelle à doubler l’ambition de renouvellement générationnel

Pour approfondir le sujet consultez aussi