Euronext

Petite correction pour le blé, en léger recul


AFP le 18/05/2020 à 13:41

Les prix du blé évoluaient en léger recul, lundi à la mi-journée, dans un marché qui corrigeait la hausse de la fin de semaine dernière, faute d'éléments nouveaux de nature à soutenir les cours.

Les cours du blé oscillent depuis quelques jours dans une fourchette de prix étroite sur la scène internationale, a souligné le cabinet Agritel dans une note publiée lundi. Parmi les appels d’offres du moment figurent ceux de la Syrie pour 200 000 tonnes de blé tendre et de l’Algérie, pour 40 000 tonnes de maïs, probablement originaire d’Argentine, selon les analystes. En Russie, l’opérateur logistique Rusagrotrans a abaissé son estimation de production russe de céréales de 3,1 millions de tonnes (Mt) à 124 Mt. L’estimation du cabinet russe Sovecon est de 126,5 Mt. Cette révision à la baisse concerne notamment le blé, dont Rusagrotrans abaisse la prévision de production de 3,2 Mt à 77 Mt, contre 81,2 Mt pour Sovecon. La projection concernant l’orge est légèrement abaissée, à 19,2 Mt (-0,2 Mt). À l’inverse, la prévision de production de maïs est légèrement revue à la hausse, à 13,8 Mt (+0,3 Mt).

À 12h30 (10h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre reculait de 25 centimes d’euro sur l’échéance de septembre à 186,25 euros et de 50 centimes sur celle de décembre à 188 euros, pour environ 4 100 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était inchangée, tant sur l’échéance juin à 164,25 euros, que sur celle d’août à 166,75 euros, pour un peu plus de 800 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.