Euronext

Nouveau rebond des cours du blé, soutenus par la demande


AFP le 14/01/2020 à 14:09

Les prix du blé poursuivaient leur progression mardi à la mi-journée, toujours soutenus par un contexte de forte demande et alors que l'acheminement dans les ports inquiète de plus en plus les acteurs qui exportent.

Dans une note, le cabinet Agritel évoquait un acheminement par train toujours « très perturbé » par les mouvements sociaux à la SNCF, qui entraînait de la « tension » sur le marché physique. Dans ce contexte, l’Égypte a lancé un nouvel appel d’offres mardi pour lequel la concurrence sera plus âpre que jamais entre la France et les pays dits de la mer Noire (Russie, Ukraine, Roumanie).

Il y a une semaine, le Gasc (autorité d’achat égyptienne) avait finalement acheté 300 000 tonnes de blé, dont 120 000 tonnes de blé russe, 120 000 tonnes de blé roumain et 60 000 tonnes de blé ukrainien. Sur le plan climatique, le continent européen connaît actuellement des températures anormalement élevées pour la saison, avec des précipitations excessives à l’Ouest et déficitaires à l’Est.

Peu avant 13h30 (11h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé meunier progressait de 1,25 euro sur l’échéance rapprochée de mars à 194,25 euros et de 1,25 euro également sur le contrat de mai à 192,75 euros, pour environ 19 000 lots échangés. La tonne de maïs connaissait également un mouvement de hausse, progressant de 0,50 euro sur l’échéance mars à 173,50 euros et de 0,25 euro sur le contrat de juin à 177 euros, pour un peu plus de 500 lots échangés.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.