Filière laitière

Non, la France ne manquera pas de lait !


TNC le 17/03/2020 à 08:20
Tous les acteurs de la filière laitière sont mobilisés pour assurer un accès aux produits laitiers à tous les consommateurs, sans pénurie, d'après le Cniel. (©Pixabay)

Tous les acteurs de la filière laitière sont mobilisés pour assurer un accès aux produits laitiers à tous les consommateurs, sans pénurie, d'après le Cniel. (©Pixabay)

Pas de panique, aucune pénurie n'est à prévoir au sein de la filière laitière, selon le Cniel. L'ensemble des acteurs de la filières sont mobilisés pour assurer un accès à tous les consommateurs aux produits laitiers. Mais l'interprofession demande le maintien de la filière laitière comme secteur prioritaire et réclame au gouvernement de « prendre les mesures qui en découlent ».

« Nous sommes en guerre » a martelé six fois d’un ton grave Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du lundi 16 mars. Mais dans cette lutte que la France mène contre la propagation du Covid-19 sur son territoire, « la filière laitière française affiche une solidarité pleine et entière pour maintenir l’accès aux consommateurs à des produits laitiers sains et surs, sans pénurie », indique l’interprofession laitière dans un communiqué paru ce mardi 17 mars.

Lire aussi : Cours en baisse, craintes de flux perturbés : les premiers effets sur l’élevage

De nombreux tweets d’éleveurs attestent également de la poursuite de l’activité la filière !

Mais la mise en œuvre des mesures de confinement a déjà entraîné une «  baisse de 60 % de consommation des produits laitiers dans la restauration collective », déplore le Cniel. Les produits laitiers étant reconnus comme « produits alimentaires de première nécessité », l’interprofession demande au gouvernement de maintenir la filière laitière comme «  secteur prioritaire » et d’assurer un « accès aux équipements de sécurité tels que les masques », d’octroyer des « dérogations pour la  circulation des salariés mobilisés », mais aussi la « mise en place de système de garde pour les enfants des familles concernées », ainsi qu’une « souplesse » dans la gestion administrative.

« En tant que secteur alimentaire prioritaire, toute la filière laitière est pleinement mobilisée : producteurs, coopératives, industriels privés, laboratoires d’analyses interprofessionnels, distributeurs, commerçants, restauration collective », et ce, « dans le respect des consignes de confinement données par le Gouvernement », souligne le Cniel.

Lire aussi : Le coronavirus ralentit la hausse du prix du lait

Trois « défis prioritaires » mobilisent l’ensemble des acteurs de la filière :

  • « maintenir la collecte quotidienne du lait à la ferme
  • assurer la transformation en laiteries et les analyses en laboratoires grâce à la mobilisation des salariés
  • faire face aux modifications de circuit de consommation ».