Euronext

Les céréales reculent, à la suite de Chicago


AFP le 17/06/2021 à 13:40

Les prix des céréales étaient en repli, jeudi à la mi-journée, à la suite de Chicago, pénalisé par la hausse du dollar.

« C’est la parité » qui fait reculer le prix des céréales, a souligné Damien Vercambre, analyste au cabinet Inter-Courtage. « La Fed a donné des éléments hier (mercredi) qui militent pour un relèvement des taux plus rapide que prévu, donc il y a renchérissement du dollar, donc baisse de Chicago pour garder sa compétitivité », a déclaré M. Vercambre. Paradoxalement, « ça nous rend plus compétitifs, mais on suit quand même Chicago », a-t-il ajouté.

D’autre part, le marché subit « un petit coup de mou » depuis quelques jours et la parution le 10 juin d’un rapport mensuel (Wasde) du ministère américain de l’Agriculture, a estimé M. Vercambre. Ce rapport a « équilibré le bilan maïs » entre l’offre et la demande pour les mois à venir et « rendu presque confortable » les perspectives pour le blé, en révisant sensiblement à la hausse la production mondiale, notamment en Russie et en Europe, a rappelé l’analyste.

Enfin, le marché anticipe, selon M. Vercambre, un rapport trimestriel du ministère américain de l’Agriculture, qui devrait réviser en très forte hausse les surfaces semées en maïs, compte tenu des prix pratiqués actuellement.

En France, les orages sévissent sur une grande partie du pays depuis mercredi soir, « mettant ainsi fin à une période de très fortes températures qui pourraient avoir eu un impact dans les régions les plus précoces », a souligné pour sa part le cabinet Agritel dans une note publiée jeudi.

Vers 12h15 (10h15 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre reculait de 1,50 euro sur l’échéance de septembre à 205 euros, et de 1,25 euro sur l’échéance de décembre à 205,75 euros, pour près de 14000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, reculait de deux euros sur l’échéance d’août à 256,25 euros, et de 2,50 euros sur l’échéance de novembre à 203,25 euros, pour un peu plus de 280 lots échangés.

Pour suivre les évolutions des cours des matières premières agricoles, rendez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.