Euronext

Les céréales continuent de flamber


AFP le 13/01/2021 à 16:05

Les prix des céréales continuaient leur ascension mercredi, au lendemain d'un rapport américain en révisant à la baisse la production mondiale, en face d'une demande chinoise qui ne faiblit pas.

Peu avant 17h00 (16h00 GMT) sur Euronext, la tonne de blé tendre progressait de 3,50 euros sur l’échéance de mars à 228 euros et de 1,75 euro sur l’échéance de mai à 222,75 euros, pour plus de 118 000 lots échangés.

La tonne de maïs progressait de 2,75 euros euros sur l’échéance de mars à 211,25 euros, de même que sur celle de juin à 209,25 euros, pour plus de 3 350 lots échangés.

En maïs et en blé, on atteint « des plus hauts depuis 2013 ou 2014 », a souligné mercredi Marc Zribi, chef de l’unité Grains et sucre de FranceAgriMer, lors d’une conférence de presse.

Signe que les marchés de matières premières agricoles se tendent, l’Égypte a annulé l’appel d’offres qu’elle venait de lancer, pour chargement entre le 18 février et le 5 mars prochain, en raison d’«un niveau insuffisant d’offres, quatre seulement, avec des prix extrêmement élevés », a relevé M. Zribi.

Selon le cabinet Inter-Courtage, l’offre la plus basse était à 306,62 dollars la tonne (fret compris) pour du blé roumain, tandis que la plus chère (+23 dollars) concernait du blé russe, qui fait l’objet de restrictions à l’export.

Dans le rapport mensuel (Wasde) du ministère américain de l’agriculture, publié mardi, la production mondiale de maïs est révisée à la baisse de près de 10 millions de tonnes (Mt) à 1,13 milliard de tonnes. S’agissant du blé, les stocks sont également en retrait par rapport aux projections de décembre, mais avec un écart moindre que pour le maïs (-3,3 Mt à 313,2 Mt).

Quant à la Chine, son appétit pour le blé et l’orge français « ne se dément pas », a souligné Marion Duval, adjointe au chef de l’unité Grains et sucre de FranceAgriMer.

D’après les données des douanes françaises compilées par FranceAgriMer, 1,63 Mt de blé tendre ont été exportées vers la Chine ces six derniers mois (+154 % par rapport à la même époque l’an dernier), et près de 1,4 Mt d’orges (+56 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.