Salons agricoles d'automne

Le Sommet de l’élevage, irréductible salon face au contexte pandémique


TNC le 08/07/2020 à 11:50

À l'occasion d'une présentation à la presse mardi 7 juillet, les organisateurs du Sommet de l'élevage ont confirmé la tenue de l'édition 2020 les 7, 8 et 9 octobre prochains dans une version quasi intacte, malgré la poursuite de la pandémie de coronavirus.

Du gel hydroalcoolique et un masque distribués à l’entrée : voilà, malgré le contexte sanitaire et la circulation ininterrompue du virus Covid-19, le principal changement qui attend les visiteurs du prochain Sommet de l’élevage.

Lors d’une conférence de presse de présentation mardi 8 juillet 2020, les organisateurs du salon ont à nouveau confirmé l’édition 2020, les 7, 8 et 9 octobre prochains. « Nous avons la chance d’avoir 80 % du sommet en extérieur, donc il n’y a pas de problème pour respecter les mesures de précaution », a rappelé Jacques Chazalet, président du Sommet de l’élevage.

Lire aussi : Le Space 2020 n’aura pas lieu

La situation sanitaire a poussé ou obligé d’autres organisateurs de grands rendez-vous agricoles d’automne – ceux du Space et ceux d’ Innov-Agri – d’annuler la version habituelle de leur événement. Les leaders du Sommet de l’élevage, eux, restent très confiants dans la tenue de son édition 2020. 1 400 exposants sont déjà inscrits, soit plus de 90 % des exposants habituels qui ont « répondu présent », explique Fabrice Berthon, commissaire général de l’événement, espérant « un rebond commercial d’ici l’automne ».

Autres arguments pour montrer que, malgré le contexte, le Sommet de l’élevage « n’est pas du tout dégradé » : l’agenda des présentations et concours pendant les trois jours est « rempli ». 70 races devraient être présentées, pour un total de 2 000 animaux, avec la race Aubrac en tête d’affiche. Idem pour le planning des conférences : une trentaine sont déjà au programme.

Face à la pandémie de coronavirus, la question du maintien, de l’annulation ou du report des grands salons agricoles d’automne fait débat. Pour 60 % des lecteurs de Terre-net.fr et Web-agri.fr – interrogés en ligne du 30 juin au 7 juillet – il serait plus prudent de les annuler ». 31,4 % des lecteurs estiment au contraire que, pour la relance économique du secteur agricole, il faut laisser les organisateurs maintenir leurs salons et les gens y participer s’ils le souhaitent.

N.B. : Les résultats de ce sondage sont indicatifs (l’échantillon n’a pas été redressé).

Lire aussi : Covid-19 – Innov-Agri contraint de renoncer à son édition 2020 sur décision préfectorale