Chicago

Le soja stable, dans l’attente d’une hausse de la demande chinoise


AFP le 24/10/2019 à 10:20

Les prix du soja coté à Chicago sont restés stables mercredi, les investisseurs espérant qu'une augmentation de la demande chinoise se matérialise. Le maïs a très légèrement reculé et le blé a progressé.

Selon des informations de presse, Pékin aurait décidé mardi d’exempter de tarifs douaniers plusieurs millions de tonnes de soja importées des Etats-Unis. Depuis plus d’un an, les agriculteurs américains, en particulier les producteurs de soja, pâtissent des lourdes taxes imposées par la Chine sur les importations de plusieurs produits agricoles. « On ne pourra pas s’emballer avant d’avoir la preuve que la Chine va augmenter ses achats », tempère toutefois Frank Cholly, de RJO Futures.

Mercredi, le ministère américain de l’agriculture (USDA) a indiqué que des exportateurs privés avaient fait état de ventes vers des destinations inconnues, portant sur 128 000 tonnes de soja.

Les acteurs du marché restaient par ailleurs attentifs aux conditions météorologiques en pleine période de récolte du maïs et du soja. « La plupart des zones devraient pouvoir bénéficier d’un temps favorable dans les 9 à 10 prochains jours », note Ryan Ettner, de la maison de courtage Allendale. « La météo des 12 à 14 prochains jours n’est pas très prometteuse. C’est un facteur qui n’est pas suffisamment pris en compte », contraste Michael Zuzolo, de Global Commodity Analystics and Consulting.

Les courtiers commençaient également à anticiper le prochain rapport mensuel de l’USDA sur les estimations de production mondiale de céréales et d’oléagineux (Wasde), qui sera publié le 8 novembre. « On devrait voir les estimations de rendements baisser pour le soja et pour le blé » aux Etats-Unis, juge Frank Cholly, après un relèvement de ces prévisions dans le rapport d’octobre.

Le blé est un peu remonté après deux séances de baisse. « Le marché du blé reste très sensible aux conditions météo dans l’hémisphère sud, après des épisodes de sécheresses en Australie et en Argentine », note Frank Cholly.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le plus échangé, a terminé mercredi à 3,8775 dollars, contre 3,8800 dollars la veille (- 0,06 %). Le boisseau de blé pour livraison en décembre, le plus actif, a fini à 5,2075 dollars, contre 5,1800 dollars à la précédente clôture (+ 0,53 %). Le boisseau de soja pour livraison en novembre, le plus échangé, s’est établi à 9,3325 dollars, contre 9,3400 dollars mardi (- 0,03 %).

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.