Biométhane

Le gouvernement veut engager « un effort sans précédent »


TNC le 25/09/2020 à 15:32
Après le rejet de son projet de baisse des tarifs d'achat du biogaz, le gouvernement lance une nouvelle concertation. (©TNC)

Après le rejet de son projet de baisse des tarifs d'achat du biogaz, le gouvernement lance une nouvelle concertation. (©TNC)

Après le rejet du projet gouvernemental de baisser les tarifs de rachat du biométhane, et suite à une polémique sur les tarifs du photovoltaïque, le gouvernement a réaffirmé son engagement en faveur du développement des énergies renouvelables et promis une nouvelle consultation des acteurs concernés.

Les agriculteurs méthaniseurs peuvent souffler : après leur cri d’alerte, la veille du Conseil supérieur de l’énergie (CSE) du 15 septembre), ce dernier a rejeté le projet du gouvernement de réduire les tarifs de rachat du biométhane, un projet qui menaçait le développement de la filière biogaz, particulièrement dans les exploitations agricoles.

Lire : Cri d’alerte des agris méthaniseurs : les sites industriels favorisés au détriment des agriculteurs

Quelques jours plus tard, le journal Les Echos avait par ailleurs révélé un projet gouvernemental de renégociation (à la baisse) des contrats photovoltaïques signés avant 2011. Une filière qui concerne 11 000 exploitations agricoles (implantations sur les toits ou centrales exploitées par des agriculteurs).

Une consultation prévue prochainement

Suite à ces débats, le ministère de la transition écologique a finalement annoncé qu’une concertation aurait lieu sur ces sujets dans les prochaines semaines. Dans un communiqué, la ministre, Barbara Pompili, a rappelé que le soutien de l’État aux énergies renouvelables « se traduit par un engagement financier massif », avec « des mesures de simplification pour les porteurs de projet, par un engagement financier massif et des mesures de simplification pour les porteurs de projet, visant à permettre l’atteinte de l’objectif ambitieux de 33 % d’énergies renouvelables en 2030, contre 17,2 % fin 2019 ».

Le projet de loi de finances pour 2021 devrait accroître de 25 % le budget consacré au développement des énergies renouvelables, pour dépasser 6 milliards d’euros, souligne aussi le gouvernement.

Des réflexions vont également être engagées « sur des soutiens extra-budgétaires au biogaz », en concertation avec la filière « afin de soutenir davantage encore son développement », indique en outre le communiqué.