Euronext

Le blé en recul sur le marché européen


AFP le 01/04/2020 à 18:40

Les prix du blé s'affichaient en recul mercredi après-midi sur le marché à terme européen Euronext, en détente après des hausses récentes.

Peu après 17h30 (15h30 GMT) sur Euronext, la tonne de blé reculait de 2 euros sur l’échéance rapprochée de mai à 194,25 euros, et de 1,75 euro sur l’échéance de septembre à 187 euros, pour plus de 28 238 lots échangés en séance. La tonne de maïs baissait aussi, de 1 euro sur l’échéance de juin à 167 euros et de 0,75 euro sur l’échéance d’août à 169,25 euros, pour un peu plus de 830 lots échangés.

La Russie, dans l’attente de l’approbation par son gouvernement de la limitation de ses exportations à 7 millions de tonnes pour la fin de la campagne, a décidé de vendre 1 million de tonnes de blé issu de ses stocks de réserve sur son marché domestique pour limiter la hausse de ses prix intérieurs, indiquait Agritel dans une note.

Ses ministres de l’économie et de l’agriculture soutiennent le projet de limiter les exportations russes de céréales entre avril et juin, ce qui est de nature à inquiéter les responsables d’organisations multilatérales chargées de l’alimentation et du commerce mondial.

Les restrictions à l’exportation par temps de pandémie risquent fort de perturber les marchés mondiaux et de créer des pénuries alimentaires, ont indiqué les dirigeants de la FAO, de l’OMC et de l’OMS dans un rare communiqué commun mercredi.

Par ailleurs, Agritel note que le repli prévisible des surfaces semées en blé dur aux États-Unis (avec 1,29 million d’acres contre 1,51 attendu) pourrait « tendre les prix sur ce produit, dont la demande est forte au niveau mondial compte tenu du comportement des consommateurs en cette période d’épidémie ». Le blé dur est en effet celui qui est utilisé pour la fabrication des pâtes.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.