Exportations de céréales

L’activité de Nord Céréales « boostée par la crise du Covid-19 »


TNC le 24/06/2020 à 09:22
« Cette année atypique rappelle la nécessité primordiale des exportations de céréales, tant pour l’agriculture française que pour la sécurité alimentaire mondiale. » (©Nord Céréales)

« Cette année atypique rappelle la nécessité primordiale des exportations de céréales, tant pour l’agriculture française que pour la sécurité alimentaire mondiale. » (©Nord Céréales)

Le troisième silo portuaire de France, situé à Dunkerque, n’a pas été ébranlé par la crise du coronavirus. C’est même toute le contraire, affirme Nord Céréales. Cette année, en plus de la quantité, la qualité a été au rendez-vous. La campagne 19/20 est qualifiée de « grand cru » pour l’exportation des céréales françaises.

« Paradoxalement à de nombreux autres secteurs, notre activité a été boostée par la crise du Covid-19 », se réjouit Joël Ratel, directeur général de Nord Céréales.

Les quantités exportées à partir du port de Dunkerque « ont atteint un très haut niveau » : sur l’exercice 2019-2020, 2,4 millions de tonnes de blé ont été expédiées « vers les meuneries des pays étrangers pour réaliser leurs pains ». Les exportations d’orges fourragère et brassicole ainsi que de pulpes sèches ont de leur côté atteint 2,8 millions de tonnes, toutes productions confondues.

« Ce haut niveau d’exportations révèle avant tout le besoin crucial de nombreux pays étrangers à sécuriser des stocks alimentaires en période de crise. À l’heure où l’on parle de relocalisation, il est important de prendre conscience que nous ne sommes pas tous autosuffisants : la sécurité alimentaire dépend de l’équilibre entre importations et exportations, tel est l’enjeu pour Nord Céréales », estime Laurent Bué.

Retrouvez aussi : [Reportage] Au port de Dunkerque, Nord Céréales se lance dans l’import pour mieux sécuriser l’export de céréales

Une mobilisation sans faille

Une telle réussite a été rendue possible par « l’engagement de tous les acteurs de notre filière qui se sont mobilisés de manière exemplaire toute l’année, et tout particulièrement ces derniers mois, pour honorer les commandes de pays étrangers », reconnaît Laurent Bué, président de Nord Céréales.

À lire aussi :  Beaucoup d’incertitudes à la veille de la moisson

Dockers, mariniers, exportateurs, coopératives, négoces, chauffeurs routiers, équipes de Nord Céréales : tous ont répondu présent au plus fort de la crise pour permettre de tenir la cadence et garantir les délais de livraison. « Nos clients sauront se souvenir de notre professionnalisme », souligne Joël Ratel.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les cotations Agri Mutuel.