Sommet du G7 à Biarritz

La Conf’ « appelle à une forte mobilisation » pour le « contre-G7 »


TNC le 21/08/2019 à 09:37

Parce qu’elle considère que « les Etats représentés notamment au sein du G7 organisent des atteintes à la souveraineté alimentaire, aux droits des paysans et à l’environnement », la Confédération paysanne compte participer au « contre-G7 », organisé à Hendaye en marge du sommet du G7 qui s’ouvre mercredi 21 août à Biarritz.

« La Confédération paysanne et son syndicat ELB en Pays Basque seront présents demain à l’ouverture du contre-G7 d’Hendaye-Irun, explique le syndicat dans un communiqué. Membre de la plateforme Alternatives G7, la Confédération paysanne a lancé un appel à mobilisation nationale pour ce contre-sommet. Elle entend y dénoncer les atteintes à la souveraineté alimentaire, aux droits des paysans et à l’environnement qu’organisent les États représentés notamment au sein du G7. »

« Nous sommes contre le G7 parce qu’il s’arroge le droit d’orienter la marche du monde au mépris des autres organisations. Ce G7 feindra de se préoccuper des inégalités dans le monde alors qu’il consacre le libéralisme le plus absolu. »

Les paysans de la Confédération paysanne comptent participer notamment à des conférences sur « l’agro-écologie paysanne » et à la « souveraineté alimentaire contre le néolibéralisme et le productivisme ».

« Dans un contexte national et international inédit de crise sociale, environnementale, climatique et de rétrécissement des espaces démocratiques, la tenue et la réussite de ce contre-G7 sont essentielles pour porter haut et fort nos alternatives et nos résistances face à un système prédateur, incarné par les sept pays parmi les plus riches du monde », poursuit le syndicat. Face à un G7 bunkerisé à Biarritz, coupé des citoyens dans un Pays Basque qui n’a jamais connu une telle pression policière, nous entendons donner de la voix pour dire et démontrer qu’un autre monde est possible. »