Europe

Christiane Lambert réélue à la tête du Copa


AFP le 23/09/2022 à 16:01

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a été réélue vendredi à la tête de la principale organisation européenne d'agriculteurs, le Copa, qu'elle dirige depuis deux ans, a annoncé le Copa sur Twitter.

« La confiance renouvelée de mes collègues européens est le signe que nous avons, ces deux dernières années, su collectivement porter les intérêts de l’agriculture », a déclaré Christiane Lambert, citée dans un communiqué de presse de la FNSEA, le syndicat majoritaire des agriculteurs en France.

« L’agriculture subit aujourd’hui de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire Covid, de la guerre en Ukraine et de l’accélération du changement climatique », a résumé Christiane Lambert, dont les fonctions sont renouvelées dans un contexte d’inflation qui fragilise de nombreux agriculteurs en Europe, en particulier dans les filières d’élevage.

L’agricultrice française de 61 ans — qui exploite avec son mari un élevage de 230 truies — va cumuler la présidence du Copa (Comité des organisations professionnelles agricoles) avec celle de la FNSEA, comme avant elle les agriculteurs français Luc Guyau (1997-1999) et Jean-Michel Lemétayer (2007-2009).

C’est la première fois en quinze ans qu’une personne est réélue à la tête du Copa. Sa première élection, en septembre 2020, avait fait d’elle la première femme à prendre la tête de ce syndicat européen.

Dans un monde agricole encore largement masculin, Christiane Lambert est successivement devenue en France la première présidente du syndicat des Jeunes agriculteurs (alors Centre national des jeunes agriculteurs, 1994-1998), puis du syndicat majoritaire FNSEA depuis 2017, et du Copa, qui regroupe les principaux syndicats agricoles européens. Elle Lambert sera chargée de porter la voix des quelque 22 millions d’exploitants agricoles de l’Union européenne, que représente le Copa.