Matériel agricole

Camacuma, la plateforme d’achat qui fait gagner de l’argent aux Cuma


TNC le 26/03/2021 à 10:30
Créée et pensée par les Cuma, la plateforme d'achat groupés de matériel agricole Camacuma casse les prix au bénéfice des agriculteurs. (©Cuma)

Créée et pensée par les Cuma, la plateforme d'achat groupés de matériel agricole Camacuma casse les prix au bénéfice des agriculteurs. (©Cuma)

Créée en septembre 2020, la SAS Camacuma est désormais sur les rails pour réaliser des appels d’offre de matériel agricole et casser les prix pour le réseau Cuma.

« La vocation de cette structure, c’est de faire gagner de l’argent aux agriculteurs adhérents en Cuma », a expliqué Yves-Mary Houdmon, en présentant le 23 mars la plateforme Camacuma qu’il préside. Le principe est simple : réaliser des achats groupés de matériel agricole et ainsi faire baisser les prix.

Achat ou location

Pour les matériels simples, peu personnalisés, nécessitant moins de service après-vente et dont le prix n’est pas confidentiel, Camacuma propose l’achat et la revente. C’est le cas pour les plateaux à fourrage, qui ont fait l’objet d’un des premiers appels d’offres de la SAS et proposés à 1 200 €/m.  

Pour les matériels plus complexes, avec un enjeu fort sur le SAV, une confidentialité du prix, la plateforme propose une offre en location « full services ». Un appel d’offre a ainsi été lancé pour 130 téléscopiques (7 m, 3,8 t, 130 ch). Pour les Cuma qui, selon les formules, peuvent accéder à ce matériel dès 12,7 €/h, l’entretien est compris dans le prix, mais aussi les pneumatiques ou l’assurance. Les volumes sont flexibles chaque année par avenant, et les heures supplémentaires ne sont pas majorées. « Avec cette formule, le téléscopique, sur ma ferme, c’est 2 000 euros d’économie », indique Yves-Mary Houdmon.

Une offre en plein essor

Deux mois après son lancement, Camacuma enregistre des chiffres encourageants, avec 25 % des plateaux fourragers placés sans aucune démarche commerciale (les livraisons sont prévues entre fin mars et fin mai). Pour les téléscopiques, 25 commandes fermes sont enregistrées.

De nouveaux appels d’offres vont être lancés ce mois-ci sur les rouleaux Cambridge, les bennes monocoques et les herses étrilles.