Coronavirus

« Il faut arrêter de venir se promener en famille dans les magasins »


AFP le 26/03/2020 à 08:35

Faire ses courses seul, acheter le strict nécessaire et si possible des produits agricoles français: face aux comportements «irresponsables» de certains Français, la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), a appelé mercredi au civisme.

« Il faut faire ses courses tout seul si on le peut, avec un enfant si jamais naturellement on n’a pas la possibilité de le (faire) garder », a déclaré Jacques Creyssel, directeur général de la FCD, au micro de RTL. Les courses ne doivent « pas être l’occasion d’une balade », a-t-il complété, « il ne s’agit pas d’y rester deux heures ». Réagissant au témoignage d’une caissière d’un magasin Carrefour de Nantes selon laquelle des clients se donnent rendez-vous dans les supermarchés, Jacques Creyssel a lancé un appel au « civisme et à la responsabilité de tous les Français lorsqu’ils vont faire leurs courses».

Lire aussi : L’alimentation, nerf de la « guerre » contre le virus

Le comportement décrit par cette salariée est « écoeurant » et « irresponsable », a estimé Jacques Creyssel, insistant sur le fait qu’il « faut arrêter de venir se promener en famille dans les magasins ». Les Français doivent respecter les règles, « la règle d’un mètre notamment, il en va de la santé de tous », a encore relevé Jacques Creyssel. «cCela ne sert à rien de faire du bruit le soir à vingt heures si en même temps on ne respecte pas les règles pendant la journée », selon lui, alors que des Français se rassemblent tous les soirs à leurs fenêtres pour applaudir les soignants.

Enfin, « il faut acheter ce qu’il faut, pas besoin de priver les autres en achetant beaucoup trop de choses », a estimé le directeur général de la FCD. « Et puis quitte à être civiques, autant que les Français en profitent pour acheter des produits agricoles français, pas seulement des pâtes, qu’ils achètent des asperges, des fraises, de l’agneau », a demandé Jacques Creyssel. Car il y a « une mobilisation absolument fantastique de toute la chaîne agroalimentaire pour faire en sorte que dans cette période extrêmement difficile, tout le monde puisse avoir accès à des produits de qualité en nombre suffisant », a-t-il noté, rappelant qu’il n’y avait « pas de problème de pénurie » dans les magasins.

Lire aussi : Bruno Le Maire appelle la distribution à privilégier les agriculteurs français
Et : La filière tente de rebondir et appelle à l’aide