[Vu dans la presse] Produits phytos

Un maire agriculteur signe un arrêté interdisant d’uriner près des cultures


TNC le 24/09/2019 à 16:33
Extrait de l'arrêté municipal de Prudemanche, dans l'Eure-et-Loir, interdisant d'uriner à moins de cinq mètres des champs. (©TNC)

Extrait de l'arrêté municipal de Prudemanche, dans l'Eure-et-Loir, interdisant d'uriner à moins de cinq mètres des champs. (©TNC)

Le maire agriculteur de Prudemanche, en Eure-et-Loir, a pris le contre-pied des maires ayant pris des arrêtés anti-phytos près des habitations en signant un arrêté interdisant… d’uriner à moins de 5 mètres d’une surface cultivée.

L’information est rapportée par nos confrères de l’Écho républicain : Alain Massot, le maire de Prudemanche, une commune de 250 habitants dans l’Eure-et-Loir, près de Dreux, a signé le 16 septembre et déposé en préfecture un arrêté interdisant d’uriner à moins de cinq mètres des surfaces cultivées.

Par cet arrêté symbolique qui prête à sourire, l’élu local, mais aussi agriculteur, prend le contre-pied de ses homologues élus municipaux ayant pris des arrêtés interdisant l’usage des produits phytosanitaires près des habitations de leur commune. Une manière pour lui de défendre les agriculteurs.

Pour justifier son arrêté, Alain Massot, qui affirme n’être ni encarté politiquement, ni membre d’un syndicat, explique que « les urines humaines contiennent une présence importante de produits chimiques » – plus de 3 000 composés – interdits  en agriculture. « les résultats d’analyses d’urines humaines révèlent une présence importante de produits chimiques dont l’origine est multiple : produits pharmaceutiques, substances contenues dans les produits domestiques, cosmétiques, produits chimiques […] et dont la majorité sont interdits en agriculture en raison de leur toxicité ». « Toute infraction constatée sera sanctionnée d’une amende de 50 euros et en cas de récidive, la pénalité pourra aller jusqu’à la saisie des moyens incriminés », explique l’arrêté.

À lire : Zones de non traitement – Le gouvernement propose une distance minimale de 5 à 10 mètres