Face aux aléas climatiques

Que faire pour mieux protéger l’exploitation ?


Cogedis le 26/04/2021 à 10:49
(©Pixabay)

(©Pixabay)

Orages, sécheresses, grêle… avec le dérèglement climatique, les événements météorologiques sont de plus en plus intenses. Pour le secteur agricole et les exploitations, les conséquences sont de plus en plus difficiles à supporter. Assurances ou aides de l’Etat : voici quelques pistes pour vous aider à y faire face.

L’aide aux investissements de protection face aux aléas climatiques

Qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’un dispositif d’aide financière mis en place par l’Etat afin de soutenir les exploitants qui souhaitent acquérir des dispositifs de protection : dispositifs de stockage des eaux de pluie, filets paragrêle, tunnels d’hivernage…

Pour qui ?

Les filières arboricoles et viticoles sont principalement visées par le dispositif d’aide.

Comment faire la demande ?

Il faut se rendre sur le site FranceAgriMer pour faire la demande.

Date limite ?

Fin 2022.

Quel est son montant ?

Il s’agit d’une enveloppe de 100 millions d’euros (dans la limite des crédits disponibles)

Les assurances « récolte »

Quels risques couvrent-elles ?

En règle générale, les assurances « récolte » ont l’obligation de couvrir un minimum de risques tels que les excès de température (la sécheresse, le gel…) ou bien les épisodes de tempête.

Comment fonctionnent-elles ?

Le plus souvent, deux grands types de contrats sont proposés par les compagnies d’assurance : le contrat à l’exploitation et le contrat par groupe de cultures.

Lequel choisir ?

Cela dépend surtout des spécificités de votre exploitation agricole et de la compatibilité de ces assurances avec les aides PAC.

Cogedis, l’Expertise Comptable