Réduction des gaz à effet de serre

Pur100 Agri : 65 % d’émission en moins avec du carburant d’origine agricole ?


TNC le 17/11/2020 à 08:08

L'entreprise française Altens présente sa gamme de carburants alternatifs d'origine agricole ou d'huiles végétales retraitées. (©Altens)

L'entreprise française Altens présente sa gamme de carburants alternatifs d'origine agricole ou d'huiles végétales retraitées. (©Altens)

Le parlement européen durcit les règles en matière d'émission de gaz à effet de serre à l'horizon 2030. Altens propose des carburants alternatifs d'origine agricole ou issus du recyclage des huiles végétales et graisses retraitées. L'entreprise annonce des baisses significatives allant de 55 à 90 % de GES en moins. Sans compter que la production locale rend les entreprises moins dépendantes énergétiquement, que le carburant d'origine non pétrolière est moins toxique et surtout, que sa fabrication contribue à soutenir l'agriculture française. Et si les moteurs des tracteurs agricoles aussi tournaient au Pur100 Agri ?

C’est du moins ce que propose Altens, la filiale d’Enens, distributeur de carburants et de combustibles pour répondre aux enjeux environnementaux et réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre (Ges) et de particules polluantes. Chaque année, les poids lourds entraînent 6 % des émissions totales de CO2 à l’échelle européenne et 25 % de l’ensemble des émissions du transport routier. Du coup, le Parlement européen a mis en place de nouvelles normes qui prévoient de faire baisser de 30 % le niveau d’émission de CO2 d’ici 2030 (par rapport au niveau 2019).

C’est dans ce contexte qu’Enens, entreprise française distribuant des carburants et du combustible, a lancé sa filiale baptisée Altens. Celle-ci se concentre sur les carburants alternatifs, une réponse intéressante dont les résultats semblent répondre aux contraintes naissantes.

Diminuer de 55 à 90 % les émissions de Ges

Pour l’heure, quatre dépôts, dont deux devraient voir le jour en 2021, sont dédiés au stockage en vue de faciliter la livraison dans l’Hexagone et dans des délais rapides. Le carburant renouvelable permettrait ainsi de diminuer de 55 à 90 % les émissions de GES. Sans compter la moindre dépendance énergétique des entreprises nécessitant beaucoup de carburant. Celui-ci étant produit localement.

La gamme est complète et a été conçue pour les professionnels du transport routier. Tous les carburants renouvelables de l’entreprise répondent aux exigences des transporteurs : disponibilité immédiate, respect des normes techniques et de qualité en vigueur.

  • Pur100 Agri : de 55 à 65 % de réduction des GES. L’agrocarburant est donc issu de l’agriculture française et est plus écologique que le gazole. C’est une solution efficace pour diminuer les GES et les émissions de particules fines et ultrafines de 80 %. Sans oublier le soutien à la production agricole française.
  • Pur100 Éco promet a minima 90 % de réduction des GES. Le carburant découle d’un procédé de recyclage des huiles alimentaires usagées ou industrielles retraitées. Il affiche les mêmes performances que le Pur100 Agri et contribue à la démarche éco-responsable qui encourage le recyclage des déchets.
  • Pur-ED95 : Altens annonce de 80 à 90 % de réduction de GES et la baisse de 70 % des émissions de particules fines et ultra-fines. Il est fabriqué à partir de résidus viniques, contenant 95 % de bioéthanol et 5 % d’additif non pétrolier. Ce carburant n’émet que très peu de particules (PM) et moitié moins d’oxydes d’azote (NOx). La classification des véhicules Crit’Air positionne les véhicules Euro 6 ED95 dans la catégorie 1.

Pur-XTL biogazole à base d’huiles végétales ou de graisses hydrotraitées

Altens propose aussi des solutions plus premium grâce au Pur-XTL, dont la réduction de GES tourne entre 60 et 80 % ; 30 % pour le taux de particules à la combustion. Sans compter que l’entretien et le bruit des moteurs diminuent également. Ceci est dû à l’indice de cétane élevé. Le  biogazole de synthèse à base d’huiles végétales ou de graisses hydrotraitées est conforme à la norme EN 15940. Il convient à tous les types de véhicules à motorisation diesel.

Biocarburant facilement compatible avec les flottes de véhicules actuelles

À souligner aussi l’amélioration de la politique RSE de ces acteurs. Leur image de marque en bénéficieront naturellement. C’est également l’opportunité de conquérir de nouveaux marchés. En effet, beaucoup de clients sont aujourd’hui sensibles à l’urgence climatique. Enfin, outre son aspect écologique, le Pur100 et le Pur-XTL sont rapides à mettre en circulation et sont facilement compatibles avec les flottes de véhicules actuelles. Ils sont aussi moins toxiques et moins dangereux car non Atex et avec un point éclair supérieur à 100°C, ce qui simplifie leur stockage. Reste à savoir si les autorités publiques pourraient y appliquer la même fiscalité que le GNR actuel ?