Certiphyto

Ce qui a changé depuis le 1er janvier 2021


Cogedis le 25/02/2021 à 13:00
(©Getty Images)

(©Getty Images)

A l’exception des exploitations en bio ou en Haute Valeur Environnementale, le cadre règlementaire se complexifie pour l’obtention du Certiphyto, sésame permettant d’appliquer les produits phytosanitaires. On fait le point pour vous.

Combien de temps dure le Certiphyto ?

  • Il dure 10 ans pour les chefs d’exploitation « décideurs » qui ont obtenu leur Certiphyto avant le 1er octobre 2016.
  • Il dure 5 ans pour l’ensemble des utilisateurs.

Que faut-il faire pour renouveler le Certiphyto ?

Il est possible de renouveler son Certiphyto de plusieurs manières :

  • via une journée de formation sans examen final;
  • via un test de 30 questions d’une durée d’1h30 effectué auprès d’un organisme agréé;
  • via une formation continue qui est validée lorsque l’intéressé justifie de 14 heures de formation labellisées “Ecophyto” au cours des 3 dernières années, complétées d’un module de formation à distance de 2 heures.

Renouvellement : en quoi le cadre règlementaire se complexifie-t-il ?

Dès janvier 2021, la réglementation impose la séparation capitalistique des structures de la vente et du conseil phytosanitaire. Par ailleurs, les agriculteurs doivent obligatoirement recevoir des conseils au sujet des méthodes alternatives de traitement.

Deux nouveaux conseils doivent être établis par une structure agréée. Il s’agit :

  • du diagnostic phytosanitaire : liste des principales caractéristiques de l’exploitation et bilan de l’utilisation des produits phytosanitaires;
  • du conseil stratégique phytosanitaire : établissement d’un plan d’action visant la réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires.

Notre conseil : de nombreuses échéances doivent être respectées et il convient d’anticiper largement par rapport à la date d’échéance de votre Certiphyto.

Cogedis, l’Expertise Comptable