Phytosanitaires

Bayer multiplie ses opérations de transparence


TNC le 10/10/2019 à 07:16

Bayer poursuit ses investissements en faveur de la sécurité alimentaire et de la transparence. Fin septembre dernier, la firme a inauguré le premier « public friendly lab » de la division Crop Science qui permet de « garantir l'inocuité des solutions phytosanitaires pour le consommateur » et de « pouvoir accueillir du public tout en étant en activité ».

« La présence de résidus de produits phytosanitaires dans l’alimentation soulève de nombreuses questions. À la suite de ce constat, nous avons saisi l’opportunité de moderniser notre laboratoire d’analyse de résidus pour en faire un lieu de transparence sur nos pratiques scientifiques visant à garantir la sécurité des aliments issus de l’agriculture, explique Rachel Rama, directrice du centre de recherche et développement de La Dargoire (CRLD) de Bayer, situé à Lyon (Rhône). C’est un véritable laboratoire avec de véritables scientifiques qui réalisent de vrais tests et qui montrent ce que nous faisons, et les mesures que nous prenons pour préserver la santé humaine lorsque nous développons de nouvelles solutions de protection des cultures. » « L’activité de ce laboratoire est indispensable dans le processus d’homologation de toute nouvelle substance de protection des cultures, ajoute la firme phytosanitaire. Les résultats des analyses qui y sont menées s’ajoutent à d’autres résultats d’analyses relatives à la sécurité des substances étudiées notamment dans l’environnement. […] Une nouvelle solution ne peut jamais être homologuée sans études de sécurité. »

Un laboratoire ouvert au public

Le CRLD continue de faire progresser, chaque année, ses pratiques pour « répondre aux enjeux de sécurité, d’innovation mais aussi d’ouverture, et de dialogue dans le contexte exigeant de la recherche ». « Accomplir cette mission est passionnant, mais aujourd’hui, le rôle de nos scientifiques consiste également à expliquer à nos concitoyens, pourquoi et comment nous faisons ce que nous faisons, complète Bob Reiter, directeur R&D Monde de la division Crop Science. Habituellement, les laboratoires ne sont pas conçus pour accueillir du public, mais uniquement pour effectuer des recherches. Ce ”public friendly lab », une première dans la division Crop Science de Bayer dans le monde, a été conçu pour effectuer de véritables activités de recherche avec suffisamment d’espace pour que les visiteurs puissent voir des scientifiques en action, discuter avec eux, poser des questions et obtenir des réponses sur les résidus de produits phytosanitaires dans les aliments. Faire preuve de transparence et de clarté afin de répondre aux personnes désireuses de savoir comment nous nous assurons de préserver la santé humaine lors du développement de nouveaux produits de protection des cultures nous semble aujourd’hui indispensable. » 2,8 millions d’euros ont été investis dans la construction de ce laboratoire.

Plus d’informations sur le centre de recherche et développement de La Dargoire :
Depuis plus de 50 ans, Bayer concentre ses activités de recherche et développement dédiées à la santé des plantes dans ce centre de recherche lyonnais. Parmi les différents centres d’excellence mondiaux de Bayer, il représente « un fleuron de l’innovation pour le groupe ».
Les différentes découvertes du CRLD  : le Fosetyl Al (stimulateur de défense des plantes en 1980, le fluopicolide (nouveau mode d’action fongicide pour pommes de terre en 2006, le fluopyram (fongicide fruits et légumes en 2012), l’isoflucypram (dernière génération de fongicide céréales, actif à très faible dose) pour 2022… »