Vu sur le web

« Comment l’agriculture stocke du carbone », expliqué au grand public


TNC le 19/02/2021 à 15:58
« Comment l'agriculture stocke du carbone » (©TNC)

« Comment l'agriculture stocke du carbone » (©TNC)

DécodAgri le premier site de « fact-checking » entièrement dédié à l’agriculture, revient sur un sujet de critique à l’égard des agriculteurs : les émissions de gaz à effet de serre. Certes l’agriculture émet beaucoup de méthane et le dioxyde de carbone, mais elle permet également le stockage du carbone dans les sols et contribue à la diminution du réchauffement climatique.

Si l’agriculture est un « très fort producteur de gaz à effet de serre (GES) » comme le souligne DécodAgri dans son article Vrai, mais – L’agriculture permet de stocker du carbone, il rappelle aussi que « l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) alerte sur la situation depuis 2014 ».  Selon la FAO « Les émissions de l’agriculture et de l’élevage sont passées de 4,7 milliards de tonnes d’équivalent CO2 en 2001 à plus de 5,3 milliards de tonnes en 2011, soit une hausse de 14 %, traduisant essentiellement une expansion des productions agricoles totales dans les pays en développement. »

Le secteur agricole : émetteur et capteur de gaz à effet de serre (©Ministère de l’agriculture et de l’alimentation)

Alors certes, l’agriculture émet des GES de par « la fermentation dans le ventre des ruminants (vaches, moutons, etc.), l’épandage d’engrais minéral, les cultures sur abattis-brûlis, le retournement des sols… », mais elle prend aussi ses responsabilités.

DécodAgri s’attache donc à expliquer que l’agriculture permet le stockage de carbone à travers plusieurs pratiques vertueuses :

  • « diminution du labour ;
  • implantation de couverts végétaux ;
  • agroforesterie ;
  • semis direct ;
  • déchiquetage du bois dans les champs pour en faire des plaquettes plutôt que de le brûler, etc. »