Cultures

Réussir son assolement : il faut anticiper !


Cogedis le 08/10/2020 à 16:22
(©Pixabay)

(©Pixabay)

Pour mettre au point le meilleur assolement pour l’année culturale à venir, de nombreux axes de réflexion sont à considérer.

  • Elaborer une stratégie de diversification. Afin de diversifier l’assolement, il est judicieux d’inscrire votre réflexion dans un contexte où la diminution des produits phytosanitaires, et plus généralement des intrants, est fortement encouragée par la PAC et les gouvernements.
  • Anticiper sa surface fourragère. La densité des espèces indésirables par rapport à l’évolution des bonnes graminées permettra d’évaluer les besoins en désherbage et retournement.
  • Etre à jour sur la réglementation. La loi évolue vite et, afin de réussir votre assolement, nous vous conseillons de bien avoir en tête les modifications les plus récentes. Ces dernières peuvent en effet avoir un impact sur le choix des cultures.
  • Tenir compte de la main d’oeuvre dont vous disposez. Un planning pourra vous aider à anticiper sur votre besoin de main d’oeuvre.
  • Calculer la variabilité des résultats. Le choix des cultures n’est pas à négliger. En effet, certaines vont faire augmenter les risques économiques. Ainsi, il est judicieux d’évaluer la viabilité économique de chaque système.

Cogedis, l’Expertise Comptable