Bovins lait et viande

Recul des abattages en février


TNC le 23/04/2019 à 18:31

Selon le service de statistiques du ministère de l'agriculture Agreste, les abattages de bovins, toutes catégories confondues, diminuent en février 2019 par rapport au même mois l'année dernière.

En février 2019, les abattages de vaches laitières et allaitantes, pourtant dynamiques en 2018, mais également de jeunes bovins et de veaux sont en baisse comparé à la même période l’an dernier, de – 4,5 % en nombre de têtes et de – 4,6 % en poids, d’après Agreste, le service statistique du ministère de l’agriculture. Ceux de vaches laitières ont régressé de – 5,2 %, à 77 000 têtes, et ceux de vaches allaitantes de – 6,5 %.

(©Agreste)

« Face à ce repli de l’offre, les cours des vaches progressent sur un an, indique l’organisme dans un communiqué. En février 2019, le prix moyen des vaches de type « O » entame sa hausse saisonnière. À 3,14 €/kg carcasse en moyenne, il dépasse de 1,3 % le niveau de 2018. Le cours des vaches « R » augmente également et dépasse de 4,6 % le niveau moyen de 2018. »

Avec un total de 65 000 animaux, les abattages de mâles de 8 à 24 mois reculent de – 3 % par rapport à février 2018. Ainsi, le cours des jeunes bovins de catégorie « R » est aussi haut que l’année passée. Quant aux veaux de boucherie, le nombre de bêtes abattues connaît une diminution de 4,8 %, soit l’équivalent de 95 500 individus. « À 5,73 €/kg carcasse, le cours moyen des veaux de boucherie est inférieur de 4 % au cours de 2018 », ajoute Agreste.

Lire aussi : Cheptel bovin − Les effectifs se maintiennent en France fin 2018