Bovin viande

Les différents scénarios pour un élevage allaitant plus durable demain


TNC le 01/12/2020 à 10:03

Prix bas, crises sanitaires, aléas climatiques... L'élevage allaitant français reste assez fragile. C'est pour cette raison que les réseaux d'élevage Inosys ont évalué différents systèmes d'élevage et leur résilience. L'objectif : identifier les plus adaptés et relever les points d'intérêt pour l'élevage allaitant de demain.

En étudiant une centaine d’élevages allaitants (76 naisseurs et 48 naisseurs engraisseurs) sur la période 2005-2015, les réseaux d’élevage Inosys affirment : « La taille des exploitations augmente, la productivité également. Cela a permis un accroissement de la rémunération permise, mais au détriment de l’efficacité économique des systèmes (pas d’économie d’échelles, rentabilité des capitaux dégradée). »

Dans le cadre du projet sur les systèmes d’avenir en viande bovine, des éleveurs des différents bassins de production ont listé leurs enjeux prioritaires :

Des simulations ont permis d’identifier plusieurs systèmes d’avenir pour l’élevage bovin. Avant de les lister, voici leurs caractéristiques communs, à retenir pour une meilleure résilience : améliorer l’efficience alimentaire, maximiser l’utilisation de l’herbe et rechercher davantage de précocité.

Ci-dessous, les scénarios d’avenir retenus pour un élevage allaitant durable sous 3 axes (économique, social et environnemental) :

Les scénarios retenus pour améliorer la résilience des élevages bovin viande. (©Inosys réseaux d’élevage)

Le détail (technique et économique, basé sur une conjoncture 2016) de ces simulations est à retrouver dans le dossier de l’Idele « Les systèmes d’avenir en viande bovine ».