Stress thermique

La race brune mieux armée que ses concurrentes face au stress thermique


TNC le 29/06/2020 à 10:04
Au vu des résultats de recherches, la Brune semble mieux résister au stress thermique que la Prim'holstein. (©BGS)

Au vu des résultats de recherches, la Brune semble mieux résister au stress thermique que la Prim'holstein. (©BGS)

Grâce notamment à sa couleur claire, la Brune résisterait mieux à la chaleur que la Prim'holstein. BGS s'appuie sur deux études visant à comparer les deux races confrontées au même stress thermique. Et les résultats montrent que la chute de production laitière et les troubles de fertilité sont moins importants pour la race.

« La Brune résiste mieux à la chaleur, affirme l’OS de la race. Sa couleur claire semble limiter la hausse de la température corporelle et permettre un taux plus élevé d’évaporation par la peau. »

Une information intéressante en ces temps où les pics de chaleurs se succèdent. Pour preuve, BGS présente deux études : l’une menée entre 2006 et 2013 en Égypte et l’autre en Arizona (États-Unis) où des vaches brunes, holsteins et croisées brune x holstein (F1) ont été confrontées à un même stress thermique.

Retrouvez aussi : En bâtiment ou en pâture, comment préserver ses animaux du stress thermique ?

Production et fertilité moins perturbées pour la Brune

L’étude réalisée en Égypte montre qu’en condition de stress thermique modéré à élevé, la perte de production laitière est significativement plus élevée pour la Holstein : – 8,7 kg de lait contre – 0,7 kg pour la Brune et – 1,7 kg pour la croisée Ho x Br.

Côté fertilité, dans ces mêmes conditions d’élevage, la Brune présente un IVV de 397 jours contre 432 jours en Holstein et 412 jours en croisée.

À lire à ce sujet : La chaleur perturbe la reproduction des bovins

À l’université agricole d’Arizona (USA), ce sont les réactions des animaux face au système de ventilation qui ont été mesurées. Dans cette étude aussi, la Brune tire son épingle du jeu. BGS rapporte : « La Brune affiche une meilleure régulation de la température corporelle avec une fréquence respiratoire inférieure. Sans système de ventilation, la production de lait des Brunes était similaire à celle des Holsteins et la fertilité 4 fois supérieure en conditions de stress thermique. »

En attendant de nouveaux résultats en provenance d’Italie, retrouvez toutes les données de ces études sur le site de BGS