Œufs

Fin des élevages en cages d’ici 2025 pour le leader français


AFP le 04/10/2018 à 19:22

Le leader français de l'œuf de consommation Matines proposera d'ici 2025 100 % d'œufs « alternatifs », c'est-à-dire issus d'élevages de poules élevées au sol, en plein air et bio.

« L’année dernière, nous étions à 70 % de cages, l’année prochaine, nous serons à 50 % de cages, en 2025 à zéro », a déclaré à l’AFP David Cassin, directeur qualité de la filière œufs du groupe Avril.

L’année dernière, le groupe, qui était à 70 % d’œufs issus d’élevages en cages et 30 % issus d’élevages alternatifs, s’était engagé à inverser cette tendance. Dans le cadre d’un partenariat avec l’ONG CIWF, dédiée au bien-être des animaux d’élevage, la filiale du groupe Avril, qui produit chaque année quelque 300 millions d’œufs coquilles, a décidé d’aller plus loin.

Pour ce faire, il s’est engagé à « accompagner avec les établissements financiers les projets de conversion » de ses quelque 370 éleveurs, a indiqué David Cassin à l’AFP. En prenant des engagements de contrats à long terme, « qui permettent de rassurer les établissements financiers », et facilitent l’obtention de bonnes modalités financières pour la conversion, selon David Cassin.

La France produit environ 15 milliards d’œufs, dont environ 5 milliards d’œufs coquilles. Matines emploie quelque 290 salariés.