[Vu sur Youtube] Sécheresse et maïs

En manque de stock, Agriskippy s’apprête à ensiler une partie de son maïs


TNC le 19/08/2019 à 12:06

Dans sa dernière vidéo, Antoine Thibault, alias Agriskippy, nous emmène faire un tour de plaine de ses maïs pour examiner leur maturité. Il constate une forte hétérogénéité : certains ont grillé sur pied avec les fortes chaleurs, d'autres, notamment les variétés précoces, s'en sortent mieux. En raison d'un manque de stock pour ses animaux, il a décidé d'ensiler une partie de sa production début de semaine prochaine.

Déjà en mai 2019, Antoine Thibault faisait part dans une vidéo sur sa chaîne youtube de sa crainte de manquer de nourriture pour ses animaux. En effet, la sécheresse 2018 ne l’avait pas épargné : « Il m’a manqué entre 100 et 150 t de MS de nourriture, c’est beaucoup. L’un de mes silos est totalement vide, alors qu’il aurait dû me permettre de faire la jointure avec la prochaine récolte de maïs. 100 t de nourriture, c’est ce que mangent mes 60 vaches pendant 4 mois. »

La sécheresse de cet été n’a pas amélioré sa situation. Au 12 août, il ne lui restait plus qu’une semaine de stock d’ensilage d’herbe pour ses animaux. Il a donc décidé, dans une nouvelle vidéo, de nous emmener faire un tour de plaine de ses maïs pour déterminer leur maturité et fixer la date de la prochaine récolte.

Avec les fortes chaleurs et le manque d’eau, ses maïs souffrent notamment dans les terres à cailloux. Il note une forte hétérogénéité selon les parcelles avec certains maïs qui ont complètement grillé pendant la canicule. Finalement, ce sont les maïs précoces qui ont le moins souffert de la sécheresse : ayant fleuri plus tôt, ils ont été mieux fécondés. Il décide finalement d’ensiler début de semaine prochaine. À suivre.