Boucle électroniques

Des vaches toujours plus connectées grâce à la technologie UHF


TNC le 01/07/2021 à 12:36
Les boucles UHF permettront d'identifier plusieurs animaux à la fois (©Pixabay)

Les boucles UHF permettront d'identifier plusieurs animaux à la fois (©Pixabay)

Grâce à la technologie ultra haute fréquences, les boucles électroniques pourront bientôt identifier des lots d’animaux et collecter davantage d’informations sur le troupeau

La communication entre la boucle connectée et le lecteur est actuellement assurée par des ondes basses fréquences. Le lecteur doit se trouver à moins de 80 cm de l’animal pour l’enregistrer, et ne peut détecter qu’un animal à la fois. Cette technologie est souvent associée à l’utilisation de DAC, bascules ou encore robots de traite.

Identifier des lots d’animaux

Sébastien Duroy, chef de projet repères d’identification à l’Institut de l’élevage, s’étonne : « aujourd’hui, on peut identifier les dix coureurs qui franchissent simultanément la ligne d’arrivée d’un marathon, mais pas deux vaches qui sortent du bâtiment en même temps. » En effet, la technologie ultra hautes fréquences, qui est utilisée sur les grands événements sportifs ou encore pour la reconnaissance des colis sur les chaînes logistiques, permet des lectures multiples simultanées. Les antennes UHF sont capables de détecter les boucles des bovins jusqu’à 6 m. Appliquées à l’élevage, cette outil peut permettre de collecter davantage de données, et rendre plus facile les opérations de comptage, lors des contentions ou des sorties au pâturage. Il sera également possible de connaître les animaux présents dans un lot sans avoir à identifier les bovins uns par uns.  

« Les essais menés sur les fermes expérimentales sont probants, s’enthousiaste Sébastien Duroy, les taux de lecture par les boitiers vont de 98 à 100 %. Les parois métalliques de bâtiments ou des structures de contention semblent interagir favorablement avec les UHF. »

Collecter de l’informations sur le pâturage

Au-delà de la collecte de données en fermes expérimentales, les boucles ou colliers UHF pourraient aider les éleveurs devant respecter un cahier des charges particulier pour le pâturage. « Les boucles peuvent directement enregistrer le nombre de sorties par jour, ou encore le temps cumulé passé en intérieur ou en extérieur. Dans le cadre des expérimentations, nous avons également pu étudier l’utilisation des brosses. Il est aussi possible d’observer la fréquentation des zones d’abreuvement et d’alimentation. La technologie UHF permet de régler la puissance de lecture des boitiers afin de traiter la donnée en fonction de l’intensité du signal reçu : on peut ainsi différencier l’animal à l’abreuvoir, et celui qui est à côté. »

La technologie UHF pourra aider l’éleveur à respecter un cahier des charges de pâturage (©Idele)

Une technologie moins chère que la basse fréquence

On peut espérer à long terme que les boucles UHF soient moins chères que les actuelles boucles basses fréquences, car le marché de l’UHF est en grande expansion. Si la technologie est actuellement opérationnelle, elle est toujours en attente de réglementation pour permettre aux fabricants d’encoder les boucles sur ces fréquences, mais pour Sébastien Duroy, « nul doute que ces nouvelles boucles débarqueront bientôt en élevage. »