B. Chevalier, éleveur (56)

« Après 16 500 h de fonctionnement, on se sépare de notre salle de traite »


TNC le 03/06/2021 à 12:05

Bertrand Chevalier, éleveur laitier du Morbihan, partage sur Twitter un gros changement pour son exploitation : la dernière traite dans la fosse avant le passage au robot. Il nous raconte la transition.

Bertrand publiait la semaine dernière sur Twitter : « Aujourd’hui, jour spécial : dernière traite. Après 16 500 heures en 11,5 ans, on se sépare de notre salle de traite. Une nouvelle aventure commence demain matin. » En effet, l’éleveur du Morbihan (56) a franchi le cap de la robotisation en installant deux robots de traite Delaval pour sa centaine de vaches laitières.

Bertrand explique sur Twitter qu’il a commencé à les passer au Dac durant 15 jours pour les habituer à rentrer dans le robot, avant de lancer le branchement. Le jour J fut long (18 heures à pousser les vaches) mais la mise en route s’est bien passée et tout le troupeau est passé deux fois pour la traite.

Il confie également : « On devrait gagner un peu de temps car la traite était longue. On veut gagner en souplesse de travail et prendre soin de nos épaules. Et vu la main d’œuvre dans les années à venir, cela permettra d’attirer plus facilement des salariés avec des postes variés et horaires classiques. » Et une semaine plus tard : aucun regret pour l’éleveur qui explique qu’« une vingtaine seulement ne sont pas complètement autonomes à ce jour. »