Sarthe

Un chêne tricentenaire abattu pour faire mûrir des vins d’exception


AFP le 17/02/2019 à 08:05

Un chêne tricentenaire pour des barriques d'exception destinées à bonifier des crûs hors du commun : un arbre exceptionnel, âgé de 350 ans, a été abattu jeudi en forêt de Bercé, dans le sud de la Sarthe

Cet arbre majestueux, d’une hauteur totale de 45m, est composé d’une bille de tronc – la partie basse de l’arbre, jusqu’aux premières branches – de 19m de hauteur avec un diamètre médian de 1,07 m, soit 17,2 m3 de bois, a indiqué l’Office National des Forêts (ONF), gestionnaire de la forêt de Bercé. « Les émondeurs ont mis 1h15, à 25 mètres de hauteur, pour enlever les premières branches qui faisaient encore 60 cm de diamètre », a expliqué à l’AFP Joël Linte, responsable en Sarthe et Mayenne pour l’ONF.

L’opération, qui a duré plusieurs heures, s’est déroulée en présence des acheteurs, la tonnellerie Sylvain, basée à Libourne (Gironde), et de leurs clients, en particuliers américains. Entreprise familiale, la tonnellerie Sylvain emploie une cinquantaine de salariés. Elle produit 33 000 barriques par an, dont 70 % sont vendues sur le marché international. Mais le chêne tricentenaire sera réservé à la fabrication d’une série limitée de barriques baptisée « Collection », qui serviront à l’élevage de cuvées prestigieuses. Lancée il y a dix ans, toute la série « Collection » est fabriquée à partir de chênes de plus de 300 ans. Le tonnellerie a ainsi acheté ces dernières années des chênes remarquables âgés de 350 ans, le chêne de Colbert et le chêne de Morat, provenant de la forêt de Tronçais (Allier). Le chêne de Bercé sera fendu prochainement mais les 80 à 100 barriques ne seront fabriquées que d’ici trois ou quatre ans, le temps de permettre au bois de sécher.