Semoir monograine Horsch

Pression ou dépression ? Grâce à AirVac et AirSpeed, le dosage s’adapte au semis


TNC le 06/07/2020 à 06:04

Après avoir travaillé la question du dosage sur ses semoirs monograine, Horsch a finalement lancé les deux systèmes en test. Le premier, à dépression, répond plus au semis peu profond et à vitesse moyenne. L'autre, à doseur sous pression, accompagne les semences jusqu'au sol pour éviter les rebonds, même à 20 k/h. Sans oublier la simplification des réglages du flux d'air, qui s'opèrent directement depuis la cabine du tracteur.

Horsch a analysé le marché du semoir monograine et a identifié des besoins spécifiques en Europe de l’Ouest. L’engin doit garantir la précision du semis en termes de répartition des semences sur le rang mais aussi en termes de profondeur. Sans oublier la simplicité des réglages. 

Depuis trois ans, le constructeur teste deux méthodes de dosage dans différentes zones. Et finalement, les deux techniques ont été développées. Les semoirs CV et RV bénéficient tous les deux du doseur AirVac, fonctionnant non pas sur le principe de la dépression, mais de l’aspiration. Les autres modèles, CX et RX, profitent quant à eux du système de dosage pneumatique AirSpeed. Celui-ci fonctionne sous pression.

AirSpeed pulse les graines à 60 km/h

La technologie AirSpeed sème à vitesse élevée alors la marque s’est penchée sur la méthode d’ accompagnement des graines dans les tubes de descente. Objectif : éviter les rebonds ! Les ingénieurs ont opté pour le flux d’air, dispositif simple et sans entretien. Il pulse les graines à 60 km/h et les emmène au sol pour ne pas qu’elles rebondissent dans le tube.

Ainsi, le constructeur affirme que la vitesse de semis peut atteindre 20 km/h. Un dispositif intéressant pour les agriculteurs qui souhaitent semer du maïs, du soja ou du tournesol. La technique est moins satisfaisante si le semis est plus superficiel car dans ce cas, la graine rebondit et sort du sillon. Idem en conditions humides, qui rendent le semis difficile car la roue de rappui à tendance à sortir du rang.

AirVac sème sous dépression jusqu’à 10 km/h

C’est de ce constat que la marque allemande a décidé de fabriquer le second système. Son nom : AirVac. Dans ce cas, la dépression permet de semer à faible profondeur sans risquer de rebond. Et ceci quelle que soit la taille de la graine (maïs, soja, tournesol, colza, betteraves…). L’outil sème avec précision jusqu’à 10 km/h et répond plus aux besoins des agriculteurs cherchant un semoir plus polyvalent.

Côté réglage, le Maestro a évolué pour que tout soit plus simple. L’opérateur doit juste gérer la quantité d’air arrivant sur le disque en fonction de la taille des graines. Un réglage qui s’opère directement depuis la cabine sur le terminal. Et question inter-rang, les fixations par mâchoire sur la poutre simplifient l’opération.

Disponible de 8 à 36 rangs en gamme portée ou traînée

Les nouveautés sont disponibles sur la gamme de semoirs portée RV et RX de 8 à 12 rangs avec un écartement de 45 à 80 cm. Sans oublier la gamme traînée Maestro CV et CX de 8 à 36 rangs de 45 à 80 cm d’inter-rang.