Prévisions météo

Nouveau risque de canicule la semaine prochaine


TNC le 16/07/2019 à 16:03

Après la canicule de fin juin, le thermomètre a retrouvé des valeurs plus « raisonnables » sur la première quinzaine de juillet en France, bien que restant supérieures aux normales saisonnières. Cette semaine se déroulera à peu près comme les deux dernières, proches ou un peu au-dessus des chiffres de saison. Avant un probable « coup de chalumeau » dès le début de la semaine prochaine... Frédéric Decker, météorologue à MeteoNews, fait le point.

MeteoNews met d’ores-et-déjà en garde contre un épisode caniculaire voire une canicule assez probable débutant par le sud-est et la vallée du Rhône dès ce week-end avec des températures diurnes tournant déjà autour des 35 degrés. Chaleur également sur le reste de la France, mais dans des proportions plus réduites. Ainsi dimanche après-midi, MeteoNews prévoit environ : 21 degrés à Cherbourg, 22 degrés à Brest, 26 degrés à Lille et Biarritz, 28 degrés à Rennes, Nice et Nantes, 30 degrés à Reims, Ajaccio et Limoges, 31 degrés à Paris et Marseille, 32 degrés à Metz, Strasbourg et Bordeaux, 34 degrés à Dijon et Toulouse, 35 degrés à Lyon, Vichy ou Nîmes et jusqu’ à 36 degrés à Grenoble.

À partir de lundi prochain, une dorsale anticyclonique devrait se mettre en place entre l’Afrique du Nord, la France et le Danemark, orientant un léger flux de sud-sud-ouest sur nos régions. De quoi faire décoller le thermomètre.

Lundi après-midi, MeteoNews envisage par exemple : 22 degrés à Cherbourg, 27 degrés à Biarritz et La Rochelle, 28 degrés à Nantes et Rennes, 29 à Nice, Lille et Rouen, 30 degrés à Bastia, 31 à Marseille et Reims, 32 à Limoges, 33 à Paris, Bordeaux, Orléans, Tours et Perpignan, 34 degrés à Metz, Dijon et Bourges, 35 à Toulouse, 36 à Agen, Albi et Montauban, 37 à Lyon, Ambérieu et Grenoble, mais après encore une nuit « respirable » : 20 de minimum à Lyon et Toulouse, 18 dans la capitale…

Les deux journées suivantes risquent d’être encore plus torrides avec des nuits déjà chaudes et des après-midis caniculaires : 35 degrés et plus sur les trois-quarts sud de la France avec des pics à plus de 40 degrés des régions méridionales aux régions centrales. À préciser prochainement. Une relative baisse serait ensuite attendue au-delà. Mais l’échéance étant très lointaine, la prévision reste peu fiable et devra être confirmée d’ici là.