Moisson 2021

Le ministère de l’agriculture s’attend à une bonne récolte de blé tendre


AFP le 12/07/2021 à 18:10
Alors qu'au 5 juillet, seulement 1 % des blés tendres étaient récoltés, le rendement moyen est envisagé par les services du ministère de l'agriculture à 75,1 q/ha. (©Pixabay)

Alors qu'au 5 juillet, seulement 1 % des blés tendres étaient récoltés, le rendement moyen est envisagé par les services du ministère de l'agriculture à 75,1 q/ha. (©Pixabay)

La production française de blé tendre devrait bondir de 27,1% en 2021 à 37,1 Mt, ont annoncé lundi 12 juillet les services statistiques du ministère de l'Agriculture.

Selon cette première estimation au 1er juillet, la <b>moisson 2021 devrait être en hausse de 11,2% par rapport à la moyenne 2015-2019.

Globalement, la récolte de céréales à paille (blé, orge, seigle, avoine…) devrait dépasser 53 millions de tonnes, soit près de 10 millions de tonnes de plus qu’en 2020, année difficile.

Le rendement du blé tendre est estimé à 75,1 quintaux par hectare contre 68,5 quintaux par hectare en 2020. Il dépasse la moyenne de 2016-2020. Les surfaces progressent de 16% en un an.

La récolte de blé dur est attendue en hausse de 24%, sous l’effet conjugué d’une hausse des surfaces et d’une progression des rendements.

La production d’orge progresserait à 11,3 millions de tonnes (+0,9 million de tonnes sur un an) grâce à la forte hausse des rendements et en dépit du recul des surfaces d’orge de printemps, note le ministère.

Pour la première fois depuis 2010, la production de protéagineux (pois, féveroles, luzerne etc.) devrait dépasser 1,1 million de tonnes, soit un bond de 46,7% sur un an, avec une nette progression des rendements.

En revanche, les surfaces de colza baissent, passant en dessous du million d’hectares. La production est estimée à un peu moins de 3 millions de tonnes, soit la plus faible depuis 2001.

Les surfaces de betteraves industrielles et des pommes de terre de conservation et de demi-saison reculent respectivement de 3,1 % et de 3,8 %.