Vin Teran

La justice européenne donne raison à la Croatie, la Slovénie le « regrette »


AFP le 10/09/2020 à 09:35

Le Tribunal de l'Union européenne a maintenu mercredi le droit de la Croatie à utiliser la dénomination Teran pour certains de ses vins, ce que conteste la Slovénie, qui a dit regretter cette décision.

Dans un arrêt rendu mercredi, la justice européenne a rejeté le recours de la Slovénie tendant à l’annulation d’un règlement délégué de la Commission européenne « en vertu duquel la dénomination « Teran » peut être mentionnée, dans des conditions strictes, en tant que variété à raisins de cuve sur l’étiquette des vins produits en Croatie », a indiqué dans un communiqué la juridiction sise à Luxembourg.

« La Slovénie regrette l’arrêt du Tribunal, va l’examiner et statuer sur les suites à y donner », a réagi le ministère slovène de l’agriculture dans un communiqué.

En 2017, l’État d’Europe centrale avait déposé un recours contre une décision de la Commission européenne autorisant la Croatie voisine à utiliser, sous conditions, une de ses appellations protégées pour ses vins.

Le contentieux porte sur le Teran, un vin rouge pour lequel Ljubljana détient une appellation protégée au sein de l’Union européenne. Cette variété de raisin est également cultivée chez le voisin croate, dans la région d’Istrie.

Le feu vert donné à la Croatie par la Commission en 2017 « viole les principes légaux fondamentaux de l’Union européenne », avait alors estimé Ljubljana, tout en avertissant des conséquences pour les viticulteurs du pays.

Les deux anciennes républiques yougoslaves entretiennent des relations tendues, notamment au sujet de leurs frontières maritimes.