Bilan de récolte 2021

« Une année de moissons désastreuses pour toutes les lentilles de France »


TNC le 04/10/2021 à 17:51
Selon la FNLS, les ventes de lentilles vertes ont augmenté d'environ 20 % depuis 2017. (©Pixabay)

Selon la FNLS, les ventes de lentilles vertes ont augmenté d'environ 20 % depuis 2017. (©Pixabay)

Alors que les récoltes de lentilles vertes se terminent, les professionnels français alertent sur leurs difficultés à répondre au marché avec des produits d'origine française. Tous dressent un bilan catastrophique de la moisson 2021, mais appellent les agriculteurs « à continuer de s'orienter vers cette culture d'avenir ».

Premier pays producteur européen de lentilles vertes (y compris en agriculture biologique), « la France a subi, cette année, des conditions climatiques extrêmement défavorables aux cultures avec de fortes pluies et des conséquences importantes sur les cultures », indique la Fédération nationale des légumes secs (FNLS) dans un communiqué.

Une offre réduite face à un marché porteur

Selon l’Association nationale interprofessionnelle des légumes secs (Anils), les  rendements 2021 ont été divisés par 5, en comparaison avec les moyennes habituelles. La FNLS estime alors que « la production ne pourra couvrir que 20 % de la demande d’un marché français particulièrement dynamique ». « En effet, les assiettes des Français se végétalisent avec une place importante accordée aux légumineuses. Aujourd’hui, 48 % des adultes français consomment des légumineuses au moins une fois par semaine (source Credoc-Caf 2021) », précise l’entreprise Sarabot, basée en région Auvergne-Rhône-Alpes.

L’interprofession s’inquiète « des possibles conséquences d’une raréfaction des cultures de lentilles vertes en France. Cette saison, les professionnels vont devoir massivement recourir aux importations dont les tarifs sont actuellement en forte hausse ».

« Encourager les agriculteurs à semer des lentilles en 2022 »

« Une situation qui ne doit pas s’installer dans les années à venir. » « Il est alors primordial d’encourager les agriculteurs à semer des lentilles en 2022. D’autant plus que l’essor de la filière « légumes secs » est une opportunité de diffuser et d’encourager la transition alimentaire », ajoute Sarabot.

De plus, « la filière offre de nombreux avantages aux agriculteurs, parmi lesquels figure la contractualisation. Les producteurs peuvent contractualiser 100 % de leur récolte ce qui leur garantit l’achat et le prix. Ce modèle assure les débouchés et sécurise les revenus », précise la FNLS.