Accéder au contenu principal
Retour

Orge


Marché physique

Place - Qualité

Dernier cours

Cours précédent

Variation

Graphique

 

Orge de mouture - Rouen Départ

28/05/2024 227 €/t

27/05/2024 227 €/t

0 €/t

Orge de brasserie - Moselle Rendu

28/05/2024 291 €/t

27/05/2024 291 €/t

0 €/t

Place - Qualité

Orge de mouture - Rouen Départ

Orge de brasserie - Moselle Rendu

Dernier cours

28/05/2024 227 €/t

28/05/2024 291 €/t

Cours précédent

27/05/2024 227 €/t

27/05/2024 291 €/t

Variation

0 €/t

0 €/t

Analyse orge - Hebdo

Secoué par la volatilité du blé

Les prix de l'orge sont chahutés par la volatilité du blé. L'ancienne récolte ne suscite plus d'affaires, tandis que les inquiétudes persistent sur la production 2024.

Les prix de l’orge ont subi la forte volatilité des cours du blé ces derniers jours sur le physique français par effet de mimétisme, en conservant toutefois une performance positive sur la période hebdomadaire. Ces variations ne reflètent toutefois pas les transactions actuelles, qui sont désormais à l’arrêt, tant sur le portuaire que sur l’intracommunautaire.

La concurrence du blé fourrager ou du maïs selon les régions limite en effet les affaires sur l’intérieur, tandis qu’à l’international, une montée de la concurrence d’Europe de l’Est est à relever. La prochaine campagne reste cependant au centre des attentions, or les conditions climatiques restent toujours aussi critiques dans l’ensemble de l’Hexagone.

Dans son dernier bulletin hebdomadaire, FranceAgriMer a d’ailleurs maintenu ses notations des orges d’hiver et de printemps « bonnes à très bonnes » à respectivement 66 et 74 % par FranceAgriMer, contre 90 et 95 % l’an dernier à la même période.

Vos cours & marchés favoris