Retour

Maïs


Marché physique - Cours du 25/06/2021

Place - Qualité

Dernier cours

Cours précédent

Variation

Graphique

 

Bordeaux - Standard

25/06/2021 237 €/t

24/06/2021 240 €/t

-3 €/t

Place - Qualité

Bordeaux - Standard

Dernier cours

Cours précédent

24/06/2021 240 €/t

Variation

-3 €/t

Graphique

Marché à terme 15 min différé

Analyse maïs - Hebdo

Affaires réduites

Le retrait de Chicago et une perte de compétitivité dans les rations ont pesé sur la tendance. Les conditions météos restent toutefois inquiétantes dans une partie de la Corn Belt.

Les prix du maïs ont à nouveau reculé cette semaine dans le sillage de Chicago. Les prix américains restent en effet plombés par un potentiel assouplissement des mandats d’incorporation l’an prochain, ce qui viendrait réduire l’utilisation de maïs dans les fabrications d’éthanol. La météo s’est par ailleurs sensiblement améliorée dans une partie de la Corn Belt ces derniers jours et a ainsi entamé la prime de risque outre-Atlantique.

Le Nord des zones de production subit toutefois encore un climat anormalement sec et particulièrement inquiétant. L’USDA a d’ailleurs réduit de trois points ses notations de « bon à excellent », à 65 %, soit un retrait de sept points par rapport à l’an dernier et de cinq points sur la moyenne cinq ans. La contraction des prix de la graine et la vive remontée des prix du pétrole (et donc des carburants) vient de surcroît motiver une production accrue de biocarburants à court terme.

En France en revanche les affaires se sont affaissées ces derniers jours. Le maïs a en effet perdu en compétitivité dans les rations animales et un regain des importations européennes vient boucher les opportunités vers le Nord de l’UE. Les conditions de cultures restent en outre excellentes en France. FranceAgriMer maintient en effet à 90 % le taux de « bon à très bon », soit une progression de sept points par rapport à l’an dernier !

Vos cours & marchés favoris