Accéder au contenu principal
Retour

Blé tendre


Marché physique - Cours du 28/05/2024

Place - Qualité

Dernier cours

Cours précédent

Variation

Graphique

 

Rouen - Standard

28/05/2024 261.5 €/t

27/05/2024 228.5 €/t

33 €/t

Place - Qualité

Rouen - Standard

Dernier cours

Cours précédent

27/05/2024 228.5 €/t

Variation

33 €/t

Graphique

Marché à terme 15 min différé

Analyse blé tendre - Hebdo

Une montée des prix autoritaire

Les prix du blé grimpent rapidement face aux risques de production en France et en Russie. Les potentiels américains et argentins sont toutefois plus encourageants.

Les cours du blé sont rapidement repartis à la hausse lors des dernières séances. Les conditions climatiques et les risques de production 2024 prennent en effet de plus en plus d’ampleur et motivent actuellement des mouvements de flambée réguliers. Des observations de dégâts de gel en Ukraine et des précipitations encore trop faibles dans le Sud de la Russie ont notamment provoqué de nouveaux sursauts sur des sommets de près 10 de mois en début de semaine.

Les analystes russes Ikar et SovEcon ont d’ailleurs à nouveau réduit sensiblement leurs projections de récolte russe 2024, à respectivement 83,5 et 85,7 Mt (contre 92,3 Mt l’an dernier selon SovEcon). En France également, le climat est toujours aussi préoccupant avec des épisodes orageux et de nombreuses averses qui continuent de dégrader les potentiels et d’accentuer les risques de maladie. FranceAgriMer a d’ailleurs maintenu à 64 % ses notations de blé tendre « bon à très bon » dans son dernier bulletin hebdomadaire, contre 93 % l’an dernier à la même période.

Ces risques de production ne sont toutefois pas généralisés à l’ensemble des grands producteurs, avec des blés d’hiver à très haut potentiel aux États-Unis et des semis de printemps qui progressent à très bon rythme. Une hausse sensible de la sole argentine est également anticipée, en raison de la hausse des prix et de conditions favorables à la bonne avancée des chantiers.

Côté affaires, une petite reprise de la demande fourragère et de l’activité portuaire est certes à relever, mais dans des proportions encore mesurées. Le stock de fin de campagne 23/24 est d’ailleurs anticipé à près de 4 Mt par FranceAgriMer, contre 2,6 Mt en fin de campagne 22/23.

Analyse international

Nouvelle flambée du blé US

Les risques de production en mer Noire poussent les prix du blé sur un sommet de dix mois.

Les cours du blé ont enregistré une nouvelle flambée cette semaine à Chicago, pour retrouver les 7 $/bu pour la première fois depuis la fin juillet 2023. Les craintes concernant la production russe continuent en effet de prendre de l’ampleur après les récents coups de froid et des apports pluvieux décevants enregistrés dans le Sud de la Russie.

SovEcon a d’ailleurs réduit de 3,9 Mt sa projection de récolte russe de blé tendre cette année, à 85,7 Mt. En Ukraine également, des observations rapportent des potentiels dégâts causés par le froid, tandis qu’en France, les excès de pluies continuent de dégrader les potentiels. Dans ce contexte, les excellentes conditions des blés d’hiver américains et la rapide avancée des semis de printemps ne freinent que très modérément le mouvement haussier.

La progression du maïs a en revanche été bien plus modérée, compte tenu de ventes hebdomadaires à l’international décevantes et d’une progression des semis américains plus rapide qu’anticipé (70 % contre 71 % en moyenne cinq ans). Le climat à sept jours est toutefois encore annoncé très pluvieux dans la Corn Belt, et des changements d’assolement au profit du soja commencent à être évoqués outre-Atlantique.

Les prix de la fève ont tout de même, eux aussi, enregistré un gain hebdomadaire, en réaction notamment à une situation encore critique dans le Sud du Brésil (inondations). La Bourse de Buenos Aires a en outre réduit de 500 kt son estimation de récolte argentine de soja cette année, à 50,5 Mt. Aux États-Unis, la trituration au mois d’avril est certes retombée nettement sous le consensus, selon la Nopa, mais la nette contraction des stocks d’huile de soja a tiré l’ensemble du complexe à la hausse lors des dernières séances.

Vos cours & marchés favoris