Retour

Cotations : Blé tendre


Marché physique - Cours du 15/11/2019

Place - Qualité

Dernier cours

Cours précédent

Variation

Graphique

Rouen - Standard

15/11/2019 174 €/t

15/11/2019 174.5 €/t

-0.5 €/t

chargement en cours

Marché à terme 15 min différé

Échéance

Cours de clôture

15mn différé

Tendance du jour

Décembre 2019

177.75 €/t

18:30 177.25 €/t (177 - 177.75)

-0.25 €/t

Mars 2020

179.25 €/t

18:30 178.75 €/t (178.5 - 179.5)

-0.5 €/t

Mai 2020

180.5 €/t

18:30 180.25 €/t (180 - 180.5)

-0.5 €/t

Septembre 2020

179 €/t

18:30 178.75 €/t (178.5 - 179)

-0.25 €/t

Décembre 2020

182.25 €/t

18:30 182.25 €/t (181.75 - 182.25)

0 €/t

Analyse Blé tendre - hebdo

Entre bonne demande et offre suffisante

Le blé s'est stabilisé cette semaine malgré une accélération des exports français.

Le prix du blé est resté stable cette semaine dans un marché en perte de volatilité. La période a pourtant été marquée par la publication du dernier rapport USDA plutôt décevant. Les productions argentine et australienne ont certes été revues à la baisse, mais les projections du ministère américain de l’agriculture restent supérieures au consensus général.

Les récoltes mer Noire et européennes ont en outre été relevées, ce qui compense les pertes de moisson dans l’hémisphère Sud. La tendance du blé a toutefois reçu de nouveau le soutien du Gasc la semaine passée. L’Égypte est en effet passé aux achats pour 175 kt de blé meunier, dont 120 kt d’origine française.

Dans ses dernières données hebdomadaires, la Commission européenne a d’ailleurs augmenté de 600 kt (à 2,8 Mt) les exports français depuis le début de la campagne. L’origine hexagonale profite également d’une reprise des affaires vers le Nord de l’Europe. Dans le Sud de la France et l’Espagne, les besoins en alimentation du bétail sont eux-aussi importants, or les disponibilités dans ces régions sont plutôt réduites à la suite d’une commercialisation rapide des volumes cette année.

À noter également, selon FranceAgriMer, les travaux de semis français pour la campagne 20/21 creusent leur retard par rapport à l’an dernier avec 67 % seulement des surfaces emblavées, contre 85 % l’an dernier.

Analyse International

Pression sur le soja US

Le dernier rapport USDA a apporté de la pression sur le soja américain. La production de maïs a à l'inverse été revue à la baisse, mais les ventes décevantes à l'international plombent la tendance.

Le soja américain est reparti dans le rouge cette semaine. Les négociations sino-américaines se passeraient finalement moins bien qu’anticipé et l’accord partiel entre les deux pays est de nouveau remis en cause par les opérateurs. Le dernier rapport USDA a en outre déçu le marché. Le ministère américain n’a en effet apporté aucun changement à la récolte US malgré les conditions difficiles constatées dans la Corn Belt ces dernières semaines.

Le stock mondial de maïs a à l’inverse été réduit de 6,6 Mt en raison d’une diminution de la production US et des stocks brésiliens. Les inspections hebdomadaires dans les ports américains ont par ailleurs nettement rebondi la semaine passée. Les ventes internationales américaines restent toutefois faibles et s’établissent en net retard par rapport à l’an dernier.

Les ventes de blé sont également décevantes depuis la fin du mois d’octobre après un bon début de campagne. L’arrivée d’une vague de froid historique sur de nombreux États américain inquiète toutefois bon nombre d’opérateurs. Le dernier Crop Progress hebdomadaire a en outre révélé une dégradation de trois points de notations « bonnes à excellentes » des blés d’hiver, à 54 %, soit un niveau équivalent à l’an dernier.

Vos cotations les plus visitées


Vous n'avez actuellement consulté aucune cotation.

Pour qu'une cotation soit comptabilisée comme consultée, ouvrez le graphique de cette dernière grâce au pictogramme réservé à cet effet :

Vous trouverez l'ensemble des cotations dans la rubrique "Tous les cours & marchés" ci-dessous.