Robotique agricole

Stecomat distribue FarmDroïd en France


TNC le 24/12/2020 à 14:57

Désormais, le robot agricole FD20 de FarmDroid est distribué en France en exclusivité par Stecomat. Une réponse intéressante pour le désherbage mécanique, qui permet de travailler l'inter-rang comme entre les plantes. L'engin s'appuie sur la précision du GPS plutôt que sur les images de caméra pour connaître au millimètre près la position des graines dès le semis.

Stecomat distribue les robots agricoles FarmDroid FP20 en France. (©Stecomat)

Stecomat vient d’annoncer la signature de son contrat de distribution exclusif avec le constructeur de robots agricoles baptisés FarmDroïd. Désormais, les robots de désherbage et de semis de haute précision seront importés en France pour étoffer le catalogue du distributeur.

Selon Niek Jansingh, PDG de Stecomat : « FarmDroid est une entreprise dont l’objectif est de fournir aux agriculteurs des solutions innovantes dans la lutte et le contrôle mécanique des adventices. Elle correspond donc à Stecomat, de par ses connaissances et son expertise dans le domaine, mais aussi grâce à leurs connaissances des besoins des agriculteurs français. »

Des besoins en main d’œuvre à compenser par l’intelligence de la mécanique

Les agriculteurs français sont en recherche de solutions mécaniques pour lutter contre les adventices. Le désherbage sur le rang entre les plants est le vrai défi, en particulier pour les producteurs convertis en bio. La pandémie sanitaire de Covid-19 ayant conduit à la fermeture des frontières, difficile pour les exploitants de faire venir de la main-d’œuvre étrangère pour pallier aux lacunes locales. Du coup, la nécessité de trouver des solutions alternatives est d’autant plus réelle. 

Le robot nommé FarmDroid FD20 offre une solution durable et des avantages économiques intéressants. C’est ce qui a décidé Stecomat à s’engager dans la distribution du robot en France. Le constructeur est spécialisé dans le domaine des betteraves sucrières et des oignons. Eddie Petersen est ravi du contrat qu’il a signé avec Stecomat, qui devrait lui permettre d’accéder à un des principaux marchés en Europe.

Depuis la fabrication de son premier robot en 2018, FarmDroid travaille en étroite collaboration avec les distributeurs et les agriculteurs de tous les pays pour démocratiser l’utilisation de son FarmDroid FD20 et en diversifier les utilisations. Le robot a été construit pour les betteraves sucrières et a évolué pour traiter d’autres cultures comme les oignons, les herbes aromatiques, les épinards, le chou frisé, les fleurs, le persil et le colza. 

Le GPS plutôt que les caméras pour connaître la position des plantes

Si l’outil peut semer, il peut désherber. Le robot ne dépend pas d’images caméra pour différencier les cultures ou les mauvaises herbes. Celles-ci ne sont pas optimales pour les cultures en semis. Les graines poussent individuellement et nécessitent une protection dès le début. Le FarmDroid FD20 utilise la technologie GPS de haute précision au semis. Le robot enregistre la position de chaque graine dès l’implantation. Il est donc en mesure de désherber au millimètre près. Entre les rangs, les lames brevetées scalpent les mauvaises herbes et sur le rang, le soc est actionné par un moteur électrique.

Des batteries assurent le fonctionnement du robot, qui ne nécessite aucune alimentation externe pour être rechargées. Elles fonctionnent 24 h sur 24 via l’énergie solaire emmagasinée. Résultat : aucune émission de CO2 ! En cas de coupure de batterie, le système attend le lever du soleil pour reprendre son travail.