Tour de l'Agriculture Française

Réussir à communiquer avec les consommateurs


Alexis Peulson le 03/12/2018 à 12:30

Chaque semaine, Alexis Peulson vous fait part d'un fait marquant ou d'une expérience en exploitation agricole qu'il a vécue lors de son Tour de l'Agriculture Française, dont le Crédit Mutuel est partenaire. Aujourd'hui, il nous parle de la communication du monde agricole envers les consommateurs.

(©Alexis Peulson)

Voilà donc un sujet qui me tient à cœur puisqu’il est à l’origine de mon projet : réussir à expliquer les métiers des agricultures françaises aux consommateurs. Un énorme challenge au vu de la complexité de la tâche.

Aujourd’hui, bien plus qu’il y a 30 ans, les consommateurs s’inquiètent de leur alimentation. Face aux différents scandales sanitaires et aux prises de conscience environnementales, les esprits s’éveillent. En même temps, nous mangeons TOUS. Il est donc normal et complètement légitime de se questionner sur ce que nous mettons dans notre assiette, ou pour être plus cru, ce que nous mettons dans notre corps. « Nous sommes ce que nous mangeons ». Mais quand le consommateur se questionne, le manque de réponses et la difficulté à comprendre les circuits de nos aliments posent problèmes et créent un sentiment de peur. Le circuit est très simple quand ce sont nos grands-parents qui nous déposent une courgette issue de leur jardin. Ce l’est un peu moins quand on parle de produits qui sont forcément transformés, comme le blé… Alors que les marchés se complexifient, pour répondre à nos modes de vie toujours plus rapides, le nombre d’agriculteurs diminue. Il y a encore quelques années, il y avait toujours un agriculteur dans la famille. Désormais, c’est un fait rare. Le grand public est donc déconnecté de la production.

Mais alors, comment rassurer et éduquer le consommateur ? Oui, on parle bien d’éducation car il me semble primordiale de permettre à tous de comprendre d’où vient la pomme qu’il retrouve dans son supermarché. Outre la provenance, il doit aussi reconnaitre la variété et ses caractéristiques. Expérimentez : rencontrer des jeunes de moins de 30 ans dans la rue, discuter pommes avec eux. Combien savent qu’il y a des pommes à couteaux et des pommes à cidres ? Que certaines pommes sont plus ou moins acides/sucrées ? Moi-même, je l’avoue, je n’avais pas conscience de tout ça avant mon départ à vélo. Et je ne parle pas encore d’étudiants, en grandes écoles, qui ne différencient pas une courgette d’un concombre…

L’éducation a un rôle à jouer, c’est sûr. Passons plus de temps à découvrir les aliments qui font notre quotidien plutôt que d’étudier la mécanique quantique. Redonnons aux aliments une valeur !

Mais en attendant un réveil de l’éducation nationale, tout repose sur les épaules des agriculteurs. C’est eux aujourd’hui qui arrivent le mieux à expliquer leur métier et les moyens d’actions sont très variés, adaptés à chacun : portes ouvertes, accueil d’écoles à la ferme, marchés, vidéos sur internet, livres, affiches…

En attendant, je vous présente Etienne, que j’ai rencontré à travers sa chaîne YouTube. Il fait partie de ces agri-youtubers qui m’ont inspiré dans l’idée de partager l’agriculture en vidéo !

YouTube : TAF – Le Tour de l’Agriculture Française
Facebook : facebook.com/TourAgriFrance/
Blog : https://touragrifrance.jimdofree.com/