Tour de l'Agriculture Française

L’agriculture de demain, chacun de son côté ou tous ensemble ?


Alexis Peulson le 17/12/2018 à 14:12
(©Alexis Peulson)

(©Alexis Peulson)

Chaque semaine, Alexis Peulson vous fait part d'un fait marquant ou d'une expérience en exploitation agricole qu'il a vécue lors de son Tour de l'Agriculture Française, dont le Crédit Mutuel est partenaire. Aujourd'hui, il nous livre les points de vue qu'il a recueillis sur l'organisation du monde agricole aujourd'hui et sur comment on l'imagine demain.

La réalisation de ce tour de France à vélo avait pour objectif de me permettre d’avoir une vision plus globale de l’agriculture. En effet, je trouvais, alors que j’étais quand même fils d’agriculteurs, compliqué de comprendre le rôle et les liens entre les différents acteurs de l’agriculture. Quand on parle d’acteurs de l’agriculture, il y a l’organisation historique : la recherche au sommet (Inra, Irstea…), les instituts techniques ensuite (Arvalis, Terres Inovia…) et enfin, sur le terrain, les Chambres d’Agriculture. Mais voilà, depuis quelques années, cette organisation est pointée du doigt, jugée trop ancienne et pas assez innovante et surtout, trop éloignée des agriculteurs. J’ai croisé plusieurs personnes qui pensent même que dans la dynamique actuelle, les chambres d’agriculture sont vouées à disparaître dans les années à venir.

Il faut dire que la concurrence est rude. Les coopératives, qui sont de plus en plus grosses, diversifient leurs actions et leur rôle empiète souvent sur celui des chambres. Avec la séparation annoncée du conseil et de la vente, ce n’est pas prêt de s’arrêter. D’un autre côté, les nouvelles pratiques culturales (agriculture biologique, conservation des sols, agroforesterie…) ne trouvent pas d’accompagnement suffisant. Ils ont donc tous créé plusieurs structures qui les accompagnent.

Ce nombre important de structures a entraîné deux conséquences.

La première, positive, est la surabondance de ressources. Rien que sur Internet, les vidéos, les articles, les documents techniques sont nombreux et apportent énormément de solutions. Si nous prenions le temps de prendre connaissance de toute cette richesse, nous pourrions répondre déjà à de nombreuses questions. C’est aussi un conseil pour tous les organismes qui s’embêtent à continuer à produire du contenu qui est certainement déjà existant…

La deuxième, négative, est la surabondance de structures dans le milieu agricole. Agriculteurs et consommateurs se retrouvent perdus et ne comprennent souvent pas les rôles et les différences entre toutes ces structures. L’aspect le plus négatif c’est que souvent, chacun défend son pain et son opinion, au lieu d’échanger, de se réunir pour avancer. A quand une vraie discussion et de vrais échanges entre les structures du monde agricole. On le rappelle, « Tout seul on va plus vite, à plusieurs, on va plus loin ».

YouTube : TAF – Le Tour de l’Agriculture Française
Facebook : facebook.com/TourAgriFrance/
Blog : https://touragrifrance.jimdofree.com/

La vidéo de la semaine :