Robot de traite

GEA, Lely ou Delaval : Etienne Fourmont (72) compare les devis


TNC le 02/08/2019 à 16:23

La réflexion avance chez Etienne Fourmont dans la Sarthe. Après s'être confié sur sa volonté de renouveler ses deux robots de traite (dont l'un a quand même plus de 20 ans), l'éleveur visite des installations et compare les devis des marques Lely, GEA et prochainement Delaval.

Tandis qu’il nous expliquait dernièrement avoir pour projet de renouveler ses deux robots de traite Lely en bout de course, Etienne Fourmont revient dans une nouvelle vidéo avec deux devis : un de Lely et un autre de GEA. Celui de Delaval ne devrait quant à lui pas tarder.

Retrouvez la précédente vidéo : Le renouvellement des robots de traite chez Etienne Fourmont : rester rouge ou passer bleu ?

L’éleveur est allé voir plusieurs exploitations pour se faire une idée de la conception du projet. Il semble d’ailleurs avoir avancé concernant l’emplacement des robots et dispose de plusieurs plans. Du côté du matériel, Etienne est partagé : « Le robot GEA est compact et le bras est très silencieux. Le Lely prend plus de place mais j’ai l’impression qu’il sera plus facilement accessible s’il y a besoin de réparer quelque chose. » Pour le branchement, il n’observe aucune différence : les deux machines sont toutes aussi performantes. Seul hic : le gobelet de traite GEA réalise à la fois le lavage, la traite et le trempage : « Cela permet de gagner du temps mais le fait que tout passe par le même manchon, ça me plaît moins », explique-t-il.

Etienne compte également investir dans un robot aspirateur à lisier mais une nouvelle question se pose : où ira-t-il se vider ? L’idéal serait de réserver un emplacement du bâtiment où les vaches ne pourraient aller et où il serait facile de reprendre le lisier.

Si l’éleveur ne souhaite pas dévoiler les prix que lui proposent les deux marques Lely et GEA, il avoue quand même qu’il y a une certaine différence. Le prochain rendez-vous est pris avec Delaval. Affaire à suivre donc !