Tracteur à chenilles

Fendt 1100 Vario MT : jusqu’à 673 ch et une boîte Vario


TNC le 09/09/2020 à 06:03
Fendt installe sa boîte Vario sur les tracteurs à chenilles jusqu'à 673 ch. (©Fendt)

Fendt installe sa boîte Vario sur les tracteurs à chenilles jusqu'à 673 ch. (©Fendt)

Fendt élargit sa gamme de tracteurs à chenilles grâce à quatre modèles supplémentaires poussant ainsi la puissance à 673 ch. Sans oublier que côté transmission, la marque installe sa boîte Vario. Sous le capot, le moteur Man répond aux exigences du Stage V et limite la consommation de carburant grâce au système Fendt iD et au régime limité.

Fendt a présenté sa gamme de tracteurs à chenilles du segment forte puissance, de 511 à 673 ch. Le Fendt 1167 Vario MT est donc le plus puissant des chenillards à bénéficier de la transmission à variation continue de l’Allemand. 

À lire aussi : Le pneu à l’effet chenille s’appelle Cup Wheel !

La gamme 1100 Vario MT compte donc quatre modèles supplémentaires dont la puissance atteint 673 ch. La boîte Vario fonctionne de la même manière que sur les tracteurs à roues. Globalement, le principe de fonctionnement de la transmission est le même que celui des tracteurs à roues. Excepté l’absence de pont avant. Du coup, les deux moteurs hydrauliques agissent uniquement sur la partie arrière. Ils pivotent indépendamment l’un de l’autre et le second se découple automatiquement à haute vitesse et sans charge. Aucune perte d’énergie.

VarioDrive et Fendt iD pour baisser la consommation

Le VarioDrive, couplé au concept de bas régime Fendt iD, est déjà connu sur les engins de forte puissance des séries 900 et 1000 Vario. Le concept iD fournit la puissance à seulement 1 500 tr/min. Sur les modèles 1151, 1156 et 1162, la marque installe le moteur Man à six cylindres de 15,2 l de cylindrée. Sur le plus puissant, la cylindrée du bloc grimpe à 16,2 l et sa puissance atteint 673 ch. Les deux moteurs répondent à la norme d’émissions Stage V et pour y répondre, les ingénieurs utilisent le filtre à particules (Fap), le catalyseur d’oxydation diesel (Doc) et la technologie SCR.

Côté maintenance, l’intervalle d’entretien a été étendu à 500 h. Pour lester la bête, l’opérateur peut atteler des masses sur le côté des trains de chenilles et des contrepoids à l’avant. La suspension SmartRide a été adaptée à la série 1100. En version SmartRide+, deux vérins hydrauliques contrôlent le dispositif et compensent le délestage au travail. L’opérateur a la main pour les piloter directement en cabine. Il peut par exemple baisser l’avant du tracteur pour atteler ou dételer la masse supplémentaire.

Quatre galets pour suivre le sol

Quatre galets centraux Fendt Longlife s’adaptent au relief du terrain et maximisent la capacité de traction. Les galets sont constitués de bagues en polyuréthane, une matière résistante à la chaleur et aux fissures. La durée de vie de la bande de roulement en bénéficie et les galets sont faciles à changer. 

Le tracteur est équipé d’un système hydraulique haute performance avec deux pompes à cylindrée variable (2 x 220 l/min) en option. Elles alimentent deux circuits séparés et atteignent leur débit maximal à 1 700 tr/min. Par exemple, la première alimente la turbine du semoir, qui exige beaucoup de débit d’huile et de pression constante. Du coup, la seconde pompe gère les fonctions annexes dont le besoin en huile est moins important. Résultat : moins de pertes d’énergie et gain d’efficacité.

Attelage trois points et barre de traction active

À l’arrière, place à la barre oscillante active et au relevage pivotant. La barre oscillante pivote de 28° dans les deux sens. Question relevage trois points, l’installation dispose aussi d’un système de suspension. En termes de relevage pivotant, le point de rotation migre vers le point de rotation naturel du tracteur. Il fonctionne simultanément avec le système d’autoguidage et exerce un effort de traction latérale pour dévier l’outil sans modifier la trajectoire du tracteur. En courbe ou en zone non rectiligne, le tracteur suit très précisément le contour de la parcelle, même avec des outils très larges.

La barre oscillante exerce moins de force sur la direction qui du coup sollicite moins la mécanique. Idem côté consommation de carburant ! Le système de guidage VarioGuide est disponible. Le tracteur profite ainsi de 2 à 20 cm de précision. Et question récepteur, l’agriculteur a le choix entre l’antenne Trimble et NovAtel. En clair, le 1100 Vario MT est équipé de la cabine du 900 Vario MT, qui offre espace et visibilité à l’opérateur.